Respirer sainement

Qu’est-ce que « Respirer sainement »?

Respirer sainement est un projet communautaire visant à mesurer la qualité de l’air à Ottawa, inspiré du projet INHALE à Toronto et Hamilton. La qualité de l’air de l’arboretum d’Ottawa sera comparée à la qualité de l’air à proximité des garderies, des écoles et des centres pour personnes âgées, où résident les citoyens les plus vulnérables de la ville. Les bénévoles seront invités à marcher, rouler ou courir à proximité de zones prédéterminées de la ville tout en transportant un dispositif mobile pour mesurer les particules d’air. Facile à utiliser, les dispositifs peuvent être fixés sur des vélos, des fauteuils roulants, des sacs à dos, des scooters ou des poussettes.

Les objectifs de la campagne

L’objectif de la campagne «Respirer sainement» est de promouvoir la science citoyenne, ainsi que d’informer la communauté sur la qualité de l’air local. L’analyse finale informera les conseillers et le personnel de la ville pourquoi il est essentiel de s’engager à surveiller constamment l’air d’Ottawa. Nous cherchons également à encourager l’engagement et les conversations continues entre le personnel de la ville et les résidents concernant le développement de solutions qui peuvent être co-créées et co-dirigées.

Impacts sanitaires et environnementaux d’une mauvaise qualité de l’air

La pollution de l’air est difficile à échapper, peu importe où vous vivez. Le gouvernement du Canada estime que 14 600 décès prématurés par an dans le pays peuvent être liés à la pollution atmosphérique par les particules fines, le dioxyde d’azote et l’ozone. La pollution de l’air peut affecter les conditions respiratoires et pulmonaires, les problèmes cardiaques et peut également augmenter le risque d’AVC. En effet, un tiers des décès dus à un AVC, un cancer du poumon et une maladie cardiaque sont dus à la pollution atmosphérique.

L’environnement naturel souffre également de la pollution atmosphérique. Le principal effet du dépôt de matière particulaire (mélange de particules solides et de gouttelettes liquides dans l’air qui comprend des aérosols, de la fumée, des fumées, de la poussière, des cendres et du pollen) sur la végétation est une croissance et une productivité réduites. Il détériore donc les habitats naturels de nombreuses espèces animales.

Voulez-vous vous impliquer?

Nous avons besoin de « Monit-Air »! Voulez-vous faire du bénévolat? Envoyez un courriel à emilie.grenier@ecologyottawa.ca pour en savoir plus.

* Dates de surveillance de la qualité de l’air à déterminer prochainement. Restez à l’écoute!*

Surveillance des sites

Au cours des mois d’été, le personnel et les bénévoles d’Écologie Ottawa surveilleront 40 sites – 20 sites A et 20 sites B pour comparaison. L’air de l’Arboretum sera la donnée de référence, surveillé chaque jour où nous surveillerons les autres sites.

Chaque site sera surveillé 3 fois afin de s’assurer que les variations naturelles de la qualité de l’air sont prises en compte dans notre analyse, ainsi que d’assurer la standardisation de nos lectures de la qualité de l’air.

Overview

flagDrapeau – Site A

pinPunaise – Site B (comparaison)

Quelques photos du projet INHALE de Toronto Environmental Alliance.

4
2
1
%d blogueueurs aiment cette page :