Paradis reverdi – Ottawa

DepaveLogo-200x153

Button_English version 

 

Les surfaces dures, comme les allées, les parkings et les bâtiments interrompent le cycle naturel de l’eau en empêchant l’eau de pluie de pénétrer l’eau et en créant des puits de chaleur, réchauffant nos villes. En remplaçant le bitume par des plantes, des arbres et des arbustes, nous pouvons augmenter le taux d’infiltration, recharger le stock d’eaux souterraines et refroidir nos quartiers.

Paradis Reverdi résout le problème de prolifération des surfaces dures dans l’environnement moderne urbain en retirant le bitume inutilisé et en le replaçant par de la terre et de la végétation. Les volontaires « libèrent le sol », utilisant des outils manuels pour déloger le bitume. Les plantes indigènes, les buissons et les arbres sont ensuite plantés afin d’agir en tant que filtres et éponges pour les débordements d’eaux pluviales polluées. Les événements attirent les médias et l’attention politique, et suscitent une prise de conscience quant aux problématiques pesant sur le cycle d’eau urbain tout en ayant des impacts environnementaux notables, réduisant les débordements et la contamination et augmentant les espaces verts.

Retirer le bitume peut être une tâche décourageante, mais elle devient facile lorsque les communautés agissent ensemble pour transformer l’asphalte en espace vert dynamique !

Écologie Ottawa a aidé trois communautés d’Ottawa à reverdir :

Comme pour la plupart des engagements auxquels Écologie Ottawa participe, ces initiatives pour reverdir ne sont pas nées toutes seules. D’autres organisations, comme les Communautés Vertes du Canada (http://greencommunitiescanada.org/) et Evergreen (https://www.evergreen.ca/), accompagnées de volontaires et d’organisations venant de chaque site, ont été des clefs pour le succès de ces projets !

Pourquoi ? Garder nos cours d’eau propres et l’air de notre ville frais

depave_toronto_photo_2-200x170

Les surfaces dures – comme les allées, les stationnements et les bâtiments – interrompent le cycle naturel de l’eau empêchant l’eau de pluie de s’infiltrer dans le sol, créant ainsi des puits de chaleur qui réchauffent nos villes. En retirant la chaussée et en la remplaçant avec des plantes, des arbres et des arbustes indigènes, nous augmentons le taux d’infiltration, de recharge de notre approvisionnement en eau souterraine et de refroidissement de nos quartiers.

Les avantages de ce projet comprennent : depave_dundas_photo_1-200x155

  • Augmentation de l’espace vert communautaire, ce qui augmente la santé mentale et physique des habitants.
  • Ajout d’espèces indigènes à la combinaison des plantes urbaines, ce qui améliore la biodiversité du paysage de la ville.
  • Les espaces verts diminuent l’effet d’îlot thermique et aident à refroidir le climat de la ville, ce qui atténuent les effets du changement climatique.
  • Chaussée perméable ou sol végétal couvert diminuent le ruissellement des eaux pluviales, ce qui réduit le volume de débordement combiné d’égouts qui déverse des millions de litres d’eaux usagées dans la rivière des Outaouais chaque année.
  • Un système de rivière propre garantit une qualité optimale de l’eau.

depave_dundas_photo_6-200x133Réunir les membres communautaires, en vue d’enlever l’asphalte et le béton, est une activité stimulante qui renouvelle et embellit, et qui permet une meilleure utilisation des espaces urbains délaissés. La pratique du processus de dépavage capte les cœurs et les énergies de diverses personnes ayant un objectif commun de créer des communautés dynamiques, belles et en bonne santé. Cette démonstration du project Depave Paradise va motiver les résidents dans la ville à dépaver davantage, soit sur leurs propres propriétés ou dans des espaces communs.

Vous voulez en apprendre plus sur ce que Écologie Ottawa a accompli avec des communautés ?

À propos de l’école Saint Anthony

À propos de l’Église Unie de Kitchissippi

%d blogueurs aiment ce contenu :