Budget prévisionnel 2019 – Qu’en est-il pour l’environnement à Ottawa?

Le mercredi 6 février, le Maire Jim Watson a présenté le budget prévisionnel de la ville pour 2019.

Ce budget est lié aux trois grandes campagnes d’Écologie Ottawa:

  • Ville Vivante, notre campagne qui protège et améliore les arbres, l’eau et les espaces verts d’Ottawa
  • Ville Renouvelable, notre campagne à propos du changement climatique et de la politique énergétique
  • Ville Active, notre programme qui vise des transports durables

Ci-dessous vous trouverez un résumé des points clés affectant chacune de nos campagnes, suivi d’une analyse. Notez bien que ces analyses sont préliminaires. Dans les semaines qui vont suivre, les membres et les bénévoles d’Écologie Ottawa iront posé des questions aux Conseillers et aux employés municipaux pour éclaircir les points suivants. Nous publierons une analyse finale du budget, une fois sa version définitive adoptée le 6 mars.

En ce qui concerne la Ville Vivante, le budget prévisionnel 2019 comprend:

  • 1.5 millions de $ pour planter 500,000 arbres. C’est une point classique qui était déjà présent dans les budgets précédents. Nous sommes heureux de voir que la ville continue d’investir dans la couverture forestière.
  • Pas d’argent affecté au développement des infrastructures vertes. Nous avions demandé à la ville de dépasser la phase pilote et de mettre en place des infrastructures vertes à grande échelle. Nous n’avons pas pu identifier un point autonome sur les infrastructures vertes dans le budget de la ville.
  • Des questions sans réponses concernant la mise en place d’un Plan de Gestion des Forêts Urbaines. La Ville a travaillé dur pour développer un Plan de Gestion des Forêts Urbaines complet. Nous avions félicité la Ville pour son plan ambitieux et bien conçu. Cependant, ce plan nécessite des fonds pour mener à bien ses actions. Nous n’avons pas pu identifier de financement dans le budget.
  • Des questions sans réponses concernant le financement de l’achat d’espaces naturels. Au cours des dernières années, la ville a dépensé plus de 800,000 $ pour l’achat de zones naturelles à des fins de préservation. Nous n’avons pas pu identifier un point autonome sur la protection des zones naturelles dans le budget de cette année.

En ce qui concerne la Ville Renouvelable, le budget prévisionnel 2019 comprend:

  • 150,000 $ pour Évolution Énergétique. Ce montant est inférieur au total de 500 000 $ de l’année dernière. La documentation de la Ville indique que cet argent sert à la planification et à la mise en œuvre d’Évolution Énergétique. Il est difficile de savoir si ce montant est suffisant pour mettre en œuvre toutes les actions de la phase 1 et initier les points clés de la phase 2.
  • Aucune mention d’investissements dans une infrastructure des véhicules électriques. Bien que nous nous attendions à ce que l’infrastructure des véhicules électriques soit intégrée dans un certain nombre d’éléments, nous voyons que la Ville ne dédie aucun fonds destiné à soutenir et à renforcer la mise à jour croissante des véhicules électriques dans toute la ville.
  • Aucune mention d’un plan de résilience climatique. Nous restons optimistes sur le fait que ce Conseil Municipal élaborera et mettra en œuvre un plan de résilience climatique. Malheureusement, il n’y a pas de financement pour les travaux à entreprendre dans le cadre de ce plan en 2019.
  • Augmentation de 2 millions de $ pour le rendement énergétique de la Ville, et pour la conservation, la rénovation et la modernisation du système d’automatisation de bâtiment des installations de la Ville. C’est une excellente nouvelle et cela amène à à 3 millions de $ le montant total des investissements de la ville dans ce domaine en 2019. Ces projets sont des investissements significatifs qui, dans de nombreux cas, permettront d’économiser de l’argent.
  • Statut incertain sur le point «Parc Vert». Dans les budgets précédents, la Ville avait consacré 500,000 $ à la conversion de son parc à une basse émission -voire une émission zéro. Nous n’avons pas pu identifier le point «Plotte Vert» dans le budget 2019 et nous sommes inquiets de l’annulation de ce programme.

En ce qui concerne la Ville Active, le budget prévisionnel 2019 comprend:

  • Presque 90 millions de $ pour « améliorer les activités des transports en commun ». Cet argent sert principalement au remplacement d’anciens autobus et à la rénovation d’autobus existants. Une plus petite partie (7,8 millions de $) ira à l’achat de 12 nouveaux autobus et à l’extension du service d’autobus. Nous sommes heureux de voir des investissements dans les transports en commun. Cependant, Ottawa doit être beaucoup plus ambitieuse dans ses dépenses en transport en commun si elle cherche à réduire de manière drastique les émissions provenant des transports. De plus, il n’est pas certain que les 12 nouveaux bus seront électriques.
  • Poursuite d’EquiPass, le programme de tarif des transports en commun pour les résidents à faible revenu. Nous sommes heureux de voir la ville continuer à investir dans ce domaine.
  • Augmentation des tarifs EquiPass, du forfait mensuel adulte et de l’aller simple. Ce budget fera augmenter l’EquiPass de 2,6%, le forfait mensuel adulte de 2,6% et l’aller simple de 2,9%. Ces hausses de prix sont bien supérieures au taux d’inflation (environ 1,7%). C’est décevant; la ville devrait geler ou réduire les tarifs plutôt que de les augmenter.
  • Les tarifs de stationnement restent gelés. Alors que les tarifs des transports en commun continuent à augmenter, les tarifs de stationnement-horaires dans les rues et hors voirie restent stables dans le budget de cette année. La facilitation de l’utilisation des voitures continue d’empêcher la ville d’encourager le passage à des modes de transport plus durables.
  • 7,1 millions de $ accordés aux Plans sur le Cyclisme et de la Circulation Piétonnière. Il s’agit d’une forte baisse par rapport au financement annuel moyen au cours du dernier mandat du Conseil. Par exemple, au cours de la période 2015-2018, la Ville a dépensé en moyenne plus de 20 millions de $ par an dans ce domaine.
  • 22,9 millions de $ pour élargir le réseau routier de Strandherd Dr. Le développement continu du réseau routier d’Ottawa crée de sérieux défis pour les budgets futurs, en terme d’entretient, de nettoyage et de gestion engendré par la demande de véhicules supplémentaires. Il n’y a pas de preuves que l’élargissement des routes évite les embouteillages. La ville n’a pas clairement expliqué la raison de cet investissement massif, et il est clair que cet argent pourrait être mieux utilisé ailleurs (par exemple, infrastructures de transport en commun, d’infrastructures pour piétons et/ou cyclistes).
  • 1,6 millions de $ accordés au Programme de Mesures Temporaires de Modération de la Circulation, avec 50,000$ pour chaque Conseiller mettant en place des initiatives dans son Quartier. C’est une légère augmentation par rapport à l’allocation précédente de 40 000 dollars des conseillers. C’est un changement positif.
  • 500,000$ pour le Programme des Passages pour Piétons. Nous sommes heureux de voir la Ville investir dans ce domaine. Cela semble être un nouveau point de campagne autonome.
  • Vision Zéro. Nous restons optimistes sur le fait que le Conseil Municipal élaborera et mettra en œuvre une stratégie Vision Zéro visant à éliminer les décès et les blessures graves dans les rues d’Ottawa. Bien qu’il n’y ait pas de point spécifique pour cette initiative de politique, elle pourrait être mise en œuvre à travers d’autres éléments de ligne. Nous chercherons à clarifier cela.


MATINÉE D’ENTAILLAGE À L’ÉRABLIÈRE DU MUSÉOPARC VANIER

Venez apprendre à récolter de l’eau d’érable!

C’est bientôt le temps des sucres! Le MuséoParc Vanier cherche des bénévoles pour aider a entailler ses érables. Un petit-déjeuner traditionnel de crêpes et une soupe chaude seront offerts à tous les participants.

Cette activité est gratuite et encourage la participation de tout âges.

Rendez-vous au MuséoParc Vanier (320 Avenue de Peres-Blancs)

Dès 8h30 – Samedi le 16 Fevrier 2019

Cliquez ici pour reserver votre place

Pour plus d’info: lesamisdesparcs@ecologyottawa.ca · 613-860-5353

LE CONTEUR DU PARC RICHELIEU-VANIER

En célébration du mois de la Francophonie, nous vous invitons à venir explorer le Parc Richelieu-Vanier en compagnie d’un conteur pour une avant-midi d’animation éducative en milieu plein-air. Chocolat chaud inclus! 

Où: Départ de la bibliothèque Vanier – 310 Avenue des Peres-Blancs

Quand: 10h30am

Langue: Francais

Gratuit

Cliquez ici pour réservez votre place

Faisons d’Ottawa un leader du climat

Button_English version

 

 

Le changement climatique est le défi de notre existence. Partout dans le monde, les juridictions se pressent de répondre à grande ampleur à cette menace, avec des actions ambitieuses et audacieuses. Ainsi que le disent les Nations Unies, le temps nous est compté – il nous reste 11 ans pour limiter les impacts catastrophiques sur les espèces et écosystèmes terrestres.

Bien que le défi soit mondial, les solutions sont souvent locales. Au Canada, plus de la moitié des émissions de CO2 sont sous le contrôle direct ou indirect des gouvernements municipaux. En tant que quatrième plus grande ville du Canada et capitale nationale, Ottawa a un rôle particulièrement important à jouer dans le combat contre le changement climatique.

La Mairie d’Ottawa doit maintenant se réveiller et faire face à l’urgence de la crise climatique. Nous devons agir. Ecologie Ottawa lance une campagne pour augmenter le niveau d’ambition climatique de la mairie d’Ottawa.

Il y a deux opportunités importantes durant les prochains mois pour revoir l’approche médiocre de la ville. Nous avons besoin d’intégrer fermement les actions pour le climat dans la liste des priorités principales du conseil municipal, et consacrer un niveau sans précédent du budget 2019 au climat. Pour cela, nous avons besoin de votre aide.

  1. Ecrivez à votre conseiller pour le presser de prioriser les actions pour le climat dans le budget 2019 et dans le processus de choix des Priorités du Mandat du Conseil
  2. Organisez une réunion avec votre conseiller avec d’autres personnes de votre circonscription pour demander une prise de leadership climatique.

Premièrement, nous demandons à nos soutiens d’écrire à leurs conseillers,  pour leur demander de prendre des mesures concrètes afin de prioriser le changement climatique dans la détermination du prochain budget, et dans la détermination des Priorités du Mandat du Conseil.

Cliquez ici pour envoyer notre email-type. 

Deuxièmement, nous demandons à nos soutiens de rencontrer leur représentants au Conseil et demander de prendre un leadership. Nous avons préparé un Kit Climatique de Bienvenue pour aider les conseillers à mieux comprendre l’étendue du challenge et des solutions climatiques à leur disposition.

Cliquez ici pour nous écrire à propos de la rencontre que vous prévoyez avec votre conseiller. Nous allons travailler afin de vous lier avec les autres habitants de votre circonscription qui veulent envoyer un message fort concernant le climat à la mairie.

Pour connaître le contexte de cette campagne, incluant des détails sur nos demandes politiques et des informations sur les récentes performance de notre ville concernant le climat, cliquez ici.

 

Atelier : Infrastructures vertes et résilience climatique

Button_English version

 

 

Rejoignez-nous à 18h30 le 27 Février au Centre Ron Kolbus Lakeside pour le second atelier de notre série Infrastructures Vertes ! Lors de cet événement, nous approfondirons notre réflexion sur la manière dont les infrastructures vertes permettent aux villes de mieux atténuer les effets et de s’adapter au changement climatique. Nous y parviendrons par le biais d’une série d’études de cas portant sur divers projets d’infrastructures vertes de grande envergure mis en œuvre en Amérique du Nord.

Des rafraîchissements seront servis et des solutions infrastructures vertes pour votre maison, tels que des plaques d’écoulement d’eau et des redirections de descente de gouttière, seront disponibles!

Pour vous inscrire à cet événement gratuit, suivez ce lien.

Faisons en sorte que le train léger soit satisfaisant

“Le train léger arrive à Ottawa.”

Les Ottaviens entendent cela depuis des années. Après débats, discussions et retards, un plan de train léger sur rail (TLR) a pris forme: le TLR arrivera en deux étapes, la première devrait être mise en ligne en avril 2019 et la seconde en 2023.


Les politiciens nous disent que le TLR va tout changer pour la ville. On nous a dit que le TLR soulagera la congestion de notre réseau Transitway surchargé, réduira considérablement les émissions climatiques dues aux transports, et modifiera le tissu même de notre ville à mesure que des communautés denses et accessibles à pied sont installées près des plateformes du TLR.


Pourtant, malgré tout ce qu’on nous a dit, des pièces importantes manquent souvent. Par exemple, l’échéance a été repoussée à plusieurs reprises, le Conseil et le public en étant avisés qu’avec un très court préavis. L’étape 1, qui devait être lancée en 2017, a été retardée à plusieurs reprises et est maintenant prévue pour avril 2019. Les conséquences des nombreux retards de la phase 1 sur le calendrier de la phase 2 restent floues.


Ensuite, il existe des rapports de surveillance et d’inspection couvrant un large éventail de questions d’ordre économique, de sécurité, d’exploitation et d’ingénierie. La Ville d’Ottawa a gardé le secret sur ces informations, ce qui a amené certains chercheurs locaux à trouver des réponses avec acharnement, utilisant des demandes d’accès à l’information pour les dévoiler au grand jour.


Du point de vue de l’environnement, le défi est évident: il ne reste aucun système de notification clair et systématique mis en place pour prendre en compte ou surveiller les impacts du projet sur l’environnement à Ottawa, que ce soit sur le climat, la consommation d’énergie ou la forme urbaine.


C’est là que vous intervenez. Le temps est venu de sensibiliser le public et de l’engager dans une discussion dynamique et continue sur les résultats environnementaux du TLR. Nous pouvons également engager un dialogue public franc sur des options alternatives – que ce soit des itinéraires différents ou des approches alternatives en matière de conception.


Il est temps de mettre au point une matrice de surveillance du TLR à Ottawa, un outil mené par les citoyens pour suivre les interactions du TLR avec l’environnement d’Ottawa. Il est essentiel que le réseau de TLR intègre les normes environnementales les plus strictes dans la planification des stations, des itinéraires et des aménagements environnants, tout en tenant compte de facteurs plus généraux tels que l’accessibilité, la santé et la sécurité. En même temps, les facteurs purement environnementaux n’existent pas tous seuls; nous devons penser de manière globale à ce que signifie le TLR pour l’avenir de la ville en tenant compte de facteurs tels que la transparence de l’information et les impacts sociaux.


Écologie Ottawa s’adresse aux particuliers et aux organisations qui s’intéressent activement à l’avenir du TLR ou qui possèdent une expertise dans des domaines pertinents afin de concevoir une matrice de surveillance complète. La liste des partenaires, ainsi qu’un lien vers la matrice, seront mis à jour sur cette page au fil du temps.


Une matrice de surveillance complète pourrait inclure des considérations environnementales telles que:

  • Connectivité active de transport au train léger;
  • Infrastructure active de transport dans les stations (p. ex. stationnement pour vélos);
  • Connectivité de transit au train léger;
  • Accès aux parcs et aux espaces verts depuis les stations ou à proximité;
  • L’utilisation d’énergie, y compris l’énergie renouvelable, dans les stations.


La matrice pourrait également examiner des facteurs ayant de profondes répercussions sur l’environnement mais qui ne sont pas principalement de nature environnementale, tels que:

  • Transparence des projets;
  • Logement abordable à portée des stations;
  • Impacts du train léger sur les communautés environnantes;
  • Impact du train léger sur le potentiel piétonnier et les points de raccordement actifs traditionnels du transport; et
  • Conséquences sur la santé et la sécurité des usagers du train léger. 

Ne coupez pas le coeur !

Button_English version

 

Faisons d’Ottawa une ville plus verte en la rendant plus représentative au travers de nos comités

 Lors du Conseil Municipal du 12 décembre, Jim Watson a largement tenu à l’écart les conseillers du cœur urbain d’Ottawa des comités clés et des postes de direction de comités. Les conseillers du cœur urbain de 5 quartiers – Rideau-Vanier, Rideau-Rockliffe, Somerset, Kitchissippi et Capitale – représentent plus d’un cinquième du million d’habitants d’Ottawa. Ces cinq conseillers n’ont pas pu rejoindre les comités jouant un rôle prépondérant dans les enjeux environnementaux.

Les quatre prochaines années sont essentielles pour résoudre un certain nombre de problèmes environnementaux, allant du train léger au transport, en passant par le maintien de la ligne d’étalement, et en passant à l’action pour lutter contre le changement climatique via les options de transport en commun et de transport durable. Le conseil municipal ne peut pas prendre de décisions dans l’intérêt de la ville s’il exclut les voix urbaines de comités clés tels que ceux de l’urbanisme, des finances et du transport en commun.

La gouvernance compte. Nous exhortons le maire: ne coupez pas le cœur! Nous appelons Jim Watson à changer de cap et à ajouter davantage de représentation urbaine aux comités dotés du pouvoir décisionnel sur l’environnement d’Ottawa.

 

Ecrivez à Jim Watson pour l’inviter à rectifier la structure du comité dès aujourd’hui.

 

Que s’est-il passé le 12 Décembre ?

Mercredi 12 Décembre – Le maire a présenté au conseil une liste de représentants de comités choisis avec soin, y compris les candidats à la présidence et à la vice-présidence de plusieurs comités.

Comme l’écrit Joanne Chianello, ce processus est «simple mais secret». Les conseillers choisissent les comités qui les intéressent, puis le personnel municipal travaille à leur compte, en tenant compte de facteurs tels que la représentation géographique et la représentation des sexes.

La dernière étape est la plus importante et la plus politique: le maire reçoit la liste et prend une décision sur la composition et la direction des comités. Les choix définitifs du maire sont ensuite soumis au conseil pour un vote complet.

Normalement, il s’agit d’un processus courant. Mais le 12 décembre, les choix du maire ont énervé un certain nombre de conseillers. Le nombre de votes dissidents n’était pas suffisant pour répondre aux attentes du maire, mais les préoccupations des conseillers étaient valables. Ils ont exprimé leur inquiétude quant au fait que le maire privilégiait les alliés politiques au détriment d’une gouvernance efficace, et que le conseil se gênait de manière à nuire grandement à la démocratie représentative locale.

 

Ecrivez à Jim Watson pour l’inviter à rectifier la structure du comité dès aujourd’hui.

 

Pourquoi les comités sont-ils importants ?

Les comités jouent un rôle critique dans l’élaboration de l’agenda environnemental. Les comités tiennent des discussions autour des enjeux clés avant de se rendre au conseil. Les présidences et vice-présidences peuvent choisir les enjeux discuté et le temps et l’énergie dépensés pour trouver des solutions.

Au conseil municipal, l’environnement n’est pas uniquement assuré par le Comité de l’environnement. Alors que ce comité gère des sujets particulièrement importants tels que le changement climatique, les déchets, l’eau et la forêt urbaine, d’autres comités ont aussi des impacts importants sur l’environnement d’Ottawa. La Commission des Transports en commun gère les bus, le Comité d’Urbanisme s’occupe des collectivités favorables aux transports en commun et aux piétons, et le Comité des finances et du développement économique (FEDCO) est responsable de la gestion des grands projets (train léger, plaines LeBreton) et de la supervision du développement économique d’Ottawa, qui a d’énormes répercussions sur l’environnement.

Sans représentation urbaine à la table des comités, les voix d’une grande partie de notre ville sont effectivement ignorées. Si nous voulons réussir à faire d’Ottawa une ville plus verte au cours des quatre prochaines années, il est essentiel que tous les comités ayant un impact sur l’environnement intègrent des voix plus diverses.

 

Ecrivez à Jim Watson pour l’inviter à rectifier la structure du comité dès aujourd’hui.

 

Comment la sélection du comité s’est-elle faite?

Non seulement les conseillers urbains ont été exclus de plusieurs comités clés, mais certains ont été empêchés même après avoir identifié ces comités comme leur première ou leur deuxième préférence. Il en résulte un certain nombre de comités où les voix urbaines ont été en grande partie ou entièrement coupées.

–       Commission de transport en commun (8 membres): 1 conseiller urbain, aucun conseiller urbain aux postes de direction;

–       Comité d’urbanisme (11 membres): 1 conseiller urbain, aucun conseiller urbain aux postes de direction;

–       FEDCO: 0 conseillers urbains.

C’est inacceptable. En tant que ville, nous ne pouvons pas progresser si les voix d’un cinquième de la population sont marginalisées.

Heureusement, il est facile de corriger cette erreur. Tous les comités ci-dessus peuvent inclure des voix urbaines supplémentaires sans compromettre la représentation des zones de la ceinture de verdure, des banlieues ou des zones rurales. L’ajout de conseillers urbains à ces comités serait particulièrement logique dans les cas où ces conseillers ont déjà identifié les comités comme des priorités.

 

Ecrivez à Jim Watson pour l’inviter à rectifier la structure du comité dès aujourd’hui.

Besoin de volontaires – bilinguisme

À Écologie Ottawa, nous croyons fermement que ce que nous faisons doit être entièrement accessible à tous les résidents d’Ottawa, dont les personnes francophones. Nous avons travaillé dur jusqu’ici pour faire de ce principe une réalité, mais nous avons toujours besoin de votre aide pour continuer à traduire notre travail quotidien en français !

Vous êtes intéressé.e ou connaissez quelqu’un qui pourrait l’être ? Contactez-nous à greeninfrastructure@ecologyottawa.ca!

Pour #MardiJeDonne, montrez votre amour pour l’environnement d’Ottawa

Pour #GivingTuesday, belle occasion de soutenir votre cause préférée, nous espérons que vous soutiendrez votre organisation environnementale locale, travaillant à la construction d’une Ottawa plus verte. Pour marquer ce jour spécial, nous sommes heureux d’offrir des calendriers gratuits en édition limitée aux nouveaux donateurs mensuels ou à ceux qui feront un don ponctuel de $50 ou plus.

FR_Giving Tuesday_flower

Avec ses onze années passées à construire un mouvement se battant pour la ville que nous adorons, Ecologie Ottawa est fièrement soutenue par près de 90 000 habitants d’Ottawa, dont plus de 8 000 ont contribué financièrement à notre travail. Cette année, votre soutien nous a aidé à inaugurer un conseil municipal plus vert, à promouvoir les solutions infrastructures vertes, à distribuer des milliers d’arbres aux habitants de la ville et à réclamer des actions plus importantes concernant le changement climatique. 

Fondamentalement, votre soutien montre aux leaders politiques d’Ottawa que l’environnement ne peut jamais être pris pour acquis. Vous avez aidé à construire un mouvement: plus que jamais, les preneurs de décisions savent qu’il existe un grand et grandissant réseau d’habitants passionnés, qui vont inlassablement se battre pour un leadership au niveau climatique, pour les espaces verts, les rivières et pour des rues sécuritaires pour les piétons et les cyclistes.
Ces mouvements se construisent à travers des campagnes de mobilisation et le rayonnement des communautés. Ce travail – la contribution la plus percutante et durable d’Ecologie Ottawa à l’environnement d’Ottawa – n’est habituellement pas soutenu par les subventions. Au lieu de cela, il est alimenté par le soutien de généreux donateurs ponctuels ou mensuels comme vous. Merci !

Il y a beaucoup à faire pour l’environnement d’Ottawa en 2019. Aidez ce travail dès aujourd’hui par votre don et recevez un calendrier gratuit rempli de magnifiques photos de votre ville adorée. Vous pouvez déjà parcourir le calendrier ci-dessous:

Merci pour tout ce que vous faites pour votre ville.

Robb, Vi, Velta, Lauren, Marion, Agathe and l’équipe d’Ecologie Ottawa.

Écologie Ottawa recrute !

 

Écologie Ottawa recrute !

Cliquez ici pour consulter l’offre

Le programme francophone d’Écologie Ottawa Les Amis des Parcs, lancé en mars 2018 en partenariat avec Park People et avec le soutien du Gouvernement de l’Ontario, a été un véritable succès jusqu’ici. Déjà six événements ont pu être mis en place, célébrant les espaces verts de la capitale et liant les personnes issues de la communauté francophone d’Ottawa.

L’organisatrice actuelle a d’autres projets vers lesquels elle souhaite s’orienter ; nous recherchons donc quelqu’un pour la remplacer ! Vous êtes intéressé.e ou connaissez quelqu’un qui pourrait l’être ? Cliquez ici pour visualiser l’offre d’emploi !