Écologie Ottawa

Élections municipales d’Ottawa – Enquête sur tous les candidats

ottawa-votes1.png

2018 est une année charnière pour Ottawa. En Octobre, nous élirons un nouveau conseil municipal. Cela signifie que nous avons l’opportunité de voter pour un conseil et un maire qui privilégie la perspective d’une ville plus verte, plus saine et plus viable pour les quatre prochaines années.

Lors de ces élections municipales, Écologie Ottawa va continuer son travail de sensibilisation quant aux priorités environnementales locales, tant auprès des électeurs que des candidats. Nous informerons également les résidents d’Ottawa sur les positions environnementales de leurs candidats, et nous continuerons d’inciter au vote et de promouvoir la perspective d’un conseil municipal plus écologiste, avec une réelle direction environnementale.

Continuez sur cette page pour en savoir plus sur votre zone électorale, qui sont vos candidats, notre enquête sur tous les candidats, leurs réponses, et comment vous pouvez nous aider dans cette campagne.

Carte des zones électorales

Découvrez qui sont vos candidats en naviguant sur la carte ci-dessous. Cette carte sera également mise à jour lorsque les réponses des candidats à notre enquête seront disponibles.

Enquête sur tous les candidats

Après de nombreuses enquêtes communautaires et la consultation avec notre groupe de volontaires, Ecology Ottawa a produit une liste de seize questions couvrant quatre thématiques : l’action face au changement climatique (Ville Renouvelable), construire des routes viables et sécurisées (Ville Active), protéger les espaces verts et l’écosystème d’Ottawa (Ville Vivante), et le traitement des déchets. Cliquez-ici pour voir l’enquête et les réponses des candidats au fur et à mesure de leur arrivée.

Cliquez-ici pour télécharger le contexte et la liste complète des questions de l’enquête.

Cliquez-ici pour voir le récapitulatif des questions des candidats. 

Ville Renouvelable

  1. Lors du dernier mandat, les iniatives censées agir face changement climatique ont été supprimées, ou ont manqué de financement et de personnel. Il est même difficile de déterminer si les émissions de la ville ont augmenté ou baissé lors des six dernières années. Dans le même temps, des dépenses dans les infrastructures de la ville (par exemple concernant l’expansion des routes), fait obstacle et refuse les progrès qui avaient été réalisés grâce à des investissements dans le domaine du climat. Au niveau fédéral, le gouvernement a exigé une nouvelle évaluation de son programme de financement des infrastructures « Investir au Canada », évaluation cette fois sous le prisme du climat.

Si vous êtes élu, ferez-vous de l’action climatique  une priorité de votre mandat, en augmentant les moyens personnels et financiers, et en demandant une évaluation des investissements des infrastructures de la ville en tenant compte du changement climatique ?

  1. La ville d’Ottawa effectue un compte-rendu des émissions produites à l’échelle communautaire tous les 4 ans, grâce au plan de gestion de la qualité de l’air et du changement climatique. Ce rapport, trop peu fréquent, rend le suivi des progrès sur nos objectifs climatiques très difficile, et est trop peu exigeant face aux standards établies par des villes comme Montréal, plus en avance en matière environnementale.

Si vous êtes élu, vous-engagez-vous à augmenter la fréquence de ce compte-rendu sur nos émissions à au moins une fois par an ?

  1. Le changement climatique s’accélère, et de plus en plus de villes de par le monde sont forcées de s’adapter face à ses conséquences :  conditions météos de plus en plus violentes, inondations, invasions d’espèces… La ville d’Ottawa s’est engagée à développer un Plan d’Adaptation Climatique mais ne l’a pas encore fait.

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à assurer la diffusion et l’implémentation initiale de ce Plan d’Adaptation Climatique avant le prochain mandat ?

  1. Le prochain Plan Officiel du Développement d’Ottawa commencera en janvier 2019 et s’achèvera lors du prochain mandat municipal. Ce plan va poser les règles qui détermineront si il sera plus facile ou plus complexe pour les villes de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre : il décidera des modes de transport et de l’urbanisation, de la densité de population dans les logements, de la production d’énergies renouvelables, des services, des infrastructures, des espaces verts et de leur accessibilité pour les résidents… Ce Plan Officiel, élaboré avec la perspective du changement climatique en tête, génère des avantages considérables qui rendront les quartiers plus sûres, plus sains, et plus viables.

Si vous êtes élu, soutiendrez-vous une révision du Plan Officiel  qui fait du développement à faible teneur en carbone une priorité, de façon à ce que les quartiers de vos électeurs soient plus sûres, plus sains et plus viables ?

Ville Active

  1. De nombreuses études issues d’une demande dûe au fournisseur montrent que la construction et l’élargissement des routes ne rend pas la circulation plus fluide. À l’inverse, de nouvelles routes et de nouvelles voies sont très rapidement la cible des embouteillages. Seul l’investissement dans d’autres modes de transport, comme le vélo, la marche ou les transports publics, permet de réduire ce problème.

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à prioriser les piétons, les cyclistes, et des transports en commun abordables plutôt que de privilégier l’infrastructure automobile, pour répondre à la croissance prévue de la demande des transports sur les routes dans votre zone électorale ?

  1. Lorsque le train léger sera terminé, 70% de la population d’Ottawa sera dans un rayon de moins de cinq kilomètres d’une station. Il sera plus facile que jamais pour les Ottaviens de voyager d’un point A à un point B en utilisant des modes de transports renouvelables, mais seulement si la ville privilégie les transports en commun, les piétons et les cyclistes, et surtout la connectivité entre les différents types de transports.

Actuellement, la ville d’Ottawa n’a prévu la connectivité des transports que dans des plateformes de transit d’un rayon de 600 mètres. Si vous êtes élu, vous engagez-vous à élargir cette connectivité à un rayon de cinq kilomètres ?

  1. La ville d’Ottawa a adopté son plan de “rues conviviales” en 2013, et son plan d’implémentation en 2015. Aujourd’hui, chaque route doit être construite avec l’objectif d’être accessible à tous les usagers, de toutes âges et de toutes capacités – en comprenant les piétons, les cyclistes et les usagers de transport en commun – plutôt qu’en privilégiant uniquement les automobilistes. Pourtant, il a été prouvé que cette politique seule n’est pas suffisante pour créer des rues conviviales. La direction d’un conseiller est primordial pour s’assurer que ces rues soient le plus « convivial » possible, et pour prendre les mesures qui s’imposent pour instaurer les projets piétons et cyclistes définis dans le Plan directeur des Transports

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à assurer la convivialité des rues, ainsi que les projets priorisant les cyclistes et les piétons dans votre zone électorale ?

  1. Entre 2010 et 2014, 148 personnes sont décédées sur les routes d’Ottawa. Ces morts auraient pu être évitées ; elles étaient le produit de l’aménagement de nos routes. Toronto et Edmonton ont adopté une approche « Vision Zéro » à propos de leur aménagements, qui considère que l’on peut éviter toutes les morts et blessures causées sur les routes. Cette approche nécessite des modifications de notre aménagement, par exemple baisser les limitations de vitesse, ainsi que des fonds pour permettre ces changements, afin de pouvoir délivrer des rapports publics sur les progrès effectués.

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à adopter l’approche “vision zéro” pour Ottawa ?

Living City

  1. En 2017, la ville d’Ottawa a adopté un plan solide pour Gestion de la Forêt Urbaine, élaboré pour préserver et consolider la canopée des arbres d’Ottawa. Ce plan comprend notamment un plan d’action de 20 ans qui demande une attention particulière et des investissements.

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à implémenter et à financer ce plan de Gestion de la Forêt Urbaine ?

  1. Ottawa est victime de beaucoup plus d’inondations et de graves intempéries qu’auparavant. Il est plus important que jamais que la ville s’adapte au changement climatique, en renforcant constamment le dévelopemment des infrastructures vertes, c’est-à-dire des systèmes (organismes vivants ou infrastructures construites par l’homme) qui réduisent, absorbent et filtre l’eau de pluie, comme les arbres, les jardins pluviaux ou encore des chaussées perméables. La ville a les outils pour le faire, mais en reste à la phase pilote plutôt que de passer à la vitesse supérieure pour l’implémentation.

 Si vous êtes élu, ferez-vous en sorte que chaque nouvelle route, ou réaménagement de route, intègre des infrastructures vertes dès que possible ?

  1. Les espaces verts urbains sont une denrée rare. Pourtant, l’étalement urbain, les opérations de densification et l’élargissement des routes menacent régulièrement nos arbres, nos espaces verts et notre biodiversité.

Si vous êtes élu, vous engagez-vous à faire de la préservation des espaces verts une priorité dans le processus de planification ?

  1. Les laboratoires nucléaires canadiens ont proposé une installation permanente de déchets radioactifs au bord de la rivière d’Ottawa, en amont de la rivière. Les maires de plus de 100 municipalités au Québec se sont unis pour s’opposer à cette installation, mentionnant un risque sérieux pour l’eau potable de la rivière.

 Si vous-êtes élu, rejoindrez-vous ce mouvement qui s’oppose à cette dangereuse décharge nucléaire ?

Gestion des déchets

  1. En mars 2018, le conseil municipal a modifié son contrat avec Orgaworld pour autoriser les excréments canins et autres composants biologiques à être mis dans les poubelles vertes en utilisant des des sacs poubelles en plastique, et de fait non-compostables. Rien ne prouve qu’autoriser ces sacs plastiques encouragera les gens à utiliser davantage le compost. Par contre, ces nouvelles mesures vont générer un grand nombre de déchets plastiques, ce qui va complexifier la récupération du compost, et réduire la qualité de ce dernier.

Si vous êtes élu, est-ce que vous abrogerez la décision d’autoriser des sacs plastiques non compostables ainsi que les excréments canins dans les poubelles vertes ?

  1. Ottawa recycle 44% de ses déchets, taux largement inférieur à la plupart des villes en Ontario, et bien en-dessous des chefs de file comme York Region, qui est à 65%, la région d’Halton, qui est à 56%, ou encore Toronto qui est à 51%. Cela s’explique en partie car Ottawa 50 centimes par foyer et par an pour promouvoir ce programme et éduquer ces résidents.

Si vous êtes élu, est-ce que vous vous engagerez à tripler le financement pour la promotion et l’éducation pour la prévention des déchets, c’est-à-dire à au moins 1.50$ par foyer et par an, pour se rapprocher du niveau des autres grandes municipalités de l’Ontario ?

  1.  Le plan de gestion des déchets d’Ottawa de 2011 est dépassé et ne répond plus aux besoins de ce secteur. La ville n’a fait aucun effort pour mettre à jour ce plan, bien que ses programmes de recyclage et de poubelle verte aient des résultats bien en deçà des 65% de recyclage atteint par York Region, la municipalité en tête en Ontario.

Si vous êtes élu, soutiendrez-vous le développement d’une nouvelle stratégie de gestion et de récupération des déchets, qui respecte les bonnes pratiques et vise un  taux recyclage de 65% à Ottawa ?

Comment nous aider ?

Nous avons besoin de votre aide pour nous aider à mobiliser les électeurs et solliciter les candidats.

  • Devenez volontaire ! Nous avons besoin d’aide pour faire du porte-à-porte,du secrétariat, saisir des données et solliciter les candidats. Pour vous inscrire, contactez Dana à l’adresse dana.taylor@ecologyottawa.ca
  • Solliciter votre candidat local ! Appelez, écrivez ou envoyez un mail au candidat à propos de notre enquête sur tous les candidats, et discutez avec eux des problèmes environnementaux spécifiques à votre zone. Pour commencer, contactez Dana à l’adresse dana.taylor@ecologyottawa.ca
  • Faites une donation pour notre campagne ! Cette campagne est uniquement financée par le soutien de résidents d’Ottawa, comme vous. Que ce soit pour une contribution occasionnelle ou régulière, votre donation nous aidera à faire d’Ottawa la capitale verte du Canada. Cliquez-ici pour participer dès aujourd’hui
  • Suivez notre campagne sur les réseaux sociaux, et suivez nous sur Facebook, Twitter et Instagram.

Ateliers sur les Infrastructures Vertes

Le Futur des villes est vert.

Autour du monde, les villes imaginent et construisent des infrastructures vertes – des systèmes vivants ou counstruits pour ralentirm absorber et filtrer l’eau de pluie là où elle tombe – dans leur tissu urbain. Les infrastructures vertes sont une bonne manière de garder les cours d’eau propres, prévenir les inondations et s’adapter aux impacts climatiques tout en verdissant l’environnement urbain. Les villes sont en train d’expérimenter avec des toits verts, des jardins pluviaux, des bassins biologiques ainsi que l’adoption à grande échelle d’outils tels que des barils de pluie ou les revêtements perméables.

Vous pouvez en apprendre plus sur les infrastructures vertes et comment elles peuvent transformer votre communauté en nous rejoignant pour deux ateliers.  RSVP à nos événements à Blackburn Hamlet ou Pinecrest aujourd’hui !

Ottawa a commencé à expérimenter avec les infrastructures vertes mais a encore beaucoup à apprendre des autres villes qui sont en train de mettre en place des solutions vertes à grande échelle.

Mettons nous en mouvement ! Nos deux ateliers sur les infrastructures vertes permettront d’impliquer les Ottaviens sur ce thème passionnant. Nous aborderons les conclusions d’un nouveau rapport de Ecologie Ottawa sur l’état des infrastructures vertes à Ottawa, qui comprend aussi une partie sur les bonnes pratiques des autres villes. Nous aiderons aussi les participants à identifier des étapes concrètes pour implémenter des solutions au niveau deleur maison et dans leur quartier.

Rejoignez-nous en répondant aujourd’hui. Nos deux ateliers auront lieu dans deux communautés à l’avant-garde des efforts d’Ottawa pour les infrastructures vertes, avec un événement à Blackburn Hamlet (24 Juillet) et un événement à Pinecrest (25 juillet).

N’oubliez-pas de participer à l’événement sur Facebook !

Atelier #1 (24 juillet)

Atelier #2 (25 juillet)

Les Amis des Parcs – Venez célébrer la culture francophone dans les parcs d’Ottawa

Les communautés francophones sont très présentes en Ontario. Après le Québec, il s’agit de la 2nde province comptant le nombre le plus élevé de résidents pratiquant le français à la maison. En effet, les francophones représentent environ 4% de la population totale de l’Ontario. Pourtant, la représentation médiatique francophone est loin d’être proportionnelle à ce chiffre et l’accès à l’information en français est complexe. La situation est similaire à Ottawa qui se veut pourtant capitale bilingue du Canada. Face à cette réalité, un constat : quand une communauté est peu représentée et peu entendue, il est facile de croire qu’elle n’existe pas !

En réponse à cette marginalisation, Ecologie Ottawa a inauguré un partenariat avec Park People, organisme à but non lucratif qui soutient la construction de communauté solide en animant et en améliorant les parcs canadiens. Cette collaboration a permis la mise en place d’un programme pour l’année 2018 – Les Amis des Parcs -, qui a pour objectif de célébrer les communautés francophones d’Ottawa et leur culture tout en mettant en avant les espaces verts de la Capitale.

Créer des liens entre les communautés francophones de la Capitale et faire de cette dernière une ville verte avec des parcs vivants et animés, c’est possible !

Ainsi, nous allons travailler avec les communautés d’Ottawa pour organiser 10 évènements au cours de l’année 2018. Les possibilités sont infinies et il existe une multitude de façons d’animer des parcs, en été comme en hiver : piques niques, après-midi découvertes, cinéma en plein air, randonnée, plantation d’arbre, promenade de Jane, cours d’initiations, raquettes ou encore patins à glace…

Que ce soit du sport, de la musique, du théâtre, de la gastronomie ou autre, vous choisissez, et nous serons là pour vous aider !

Dans ce but, nous allons également organiser le Forum Francophone des Parcs courant Juin (date à déterminer) qui a pour but d’aider les francophones intéressés par le programme à obtenir toute l’aide nécessaire pour organiser un événement. Nous aborderons des sujets cruciaux pour la planification d’un événement, tels que la publicité autour de ce dernier, la levée de fonds, ou encore le renforcement des capacités organisationnelles. Ce forum sera ouvert aussi bien aux personnes expérimentées qu’aux débutants.

A travers ce programme, l’idée est donc d’offrir l’opportunité de faire rayonner la culture francophone à Ottawa et de permettre à tous les Ottaviens de langue française de se réunir et d’échanger.

Si vous faites partie d’une communauté ou d’un groupe francophone et que vous avez une idée pour organiser un évènement, vous pouvez nous joindre par téléphone au 613 860 5353 ou à cette adresse : melina.guine@ecologyottawa.ca

Et si vous lisez cet article mais que vous ne souhaitez pas organiser d’événements, n’hésitez pas à faire passer le mot autour de vous et à en parler aux francophones de votre entourage !

Forum Francophone des Parcs, 16 Juin 2018, Ottawa

Saisissez l’opportunité de célébrer la culture francophone d’Ottawa et rejoignez-nous au Forum Francophone des Parcs 2018 ! 

Cette année, en partenariat avec Park People, Ecologie Ottawa lance un nouveau programme intitulé « Les Amis des Parcs » qui vise à célébrer les communautés francophones et leur culture tout en mettant en avant les espaces verts de la capitale. A travers ce programme, Ecologie Ottawa soutiendra donc les communautés francophones qui souhaiteraient organiser des évènements dans nos parcs. Ce projet a pour objectif d’offrir de nouvelles opportunités d’échange et de célébration aux communautés francophones de la ville tout en permettant de limiter l’isolement et de renforcer les liens entre membres de ces communautés.

Quand les communautés s’impliquent, les parcs s’améliorent et deviennent des lieux de vie et d’échange pour tous! 

Ainsi, cette année, Ecologie Ottawa recherche des communautés francophones intéressées par ce programme qui souhaiteraient en apprendre plus sur les étapes à suivre pour organiser un tel évènement.

Pour cela, nous organisons le 1er Forum Francophone des Parcs d’Ottawa! 

Le Forum aura lieu le 16 juin, de 13h à 16h. C’est l’occasion rêvée d’en apprendre plus sur les rouages nécessaires à l’organisation d’un tel évènement! Sous forme de table ronde, vous pourrez poser toute vos questions concernant la réalisation d’un évènement, obtenir des  conseils  et des renseignements plus spécifiques si vous avez déjà un projet en tête, et vous inspirez des autres participants que vous allez rencontrer!

Cet évènement est gratuit donc n’hésitez pas et INSCRIVEZ-VOUS ICI

Vous pouvez aussi visiter la page Facebook de l’évènement

Bénévolat

LES BÉNÉVOLES SONT LE LIEN VITAL D’ÉCOLOGIE OTTAWA

Nous dépendons des bénévoles pour faire passer le mot, organiser des événements, suivre de près les délibérations du conseil municipal, rechercher des solutions innovatrices aux problèmes environnementaux urbains et effectuer des levées de fonds. Ensemble, nous pouvons faire la différence. En contribuant vos habiletés et de votre temps vous pouvez faire avancer la cause environnementale. S’il vous plaît, envisagez de faire partie de l’équipe d’Écologie Ottawa.

Comment devenir bénévole?

C’est facile!

1. Complétez le formulaire pour devenir bénévole au sein d’Écologie Ottawa

2. Jetez un coup d’oeil sur nos possibilités de bénévolat présentement disponibles.

3. Participez à notre prochaine séance d’information pour bénévoles.

4. Enfin, n’oubliez pas de vous inscrire à notre bulletin électronique, les mises à jour d’Écologie Ottawa, afin de rester informés des diverses façons de vous impliquer dans les questions environnementales importantes à Ottawa.

Pour de plus amples renseignements sur le bénévolat, envoyez un courriel à volunteer@ecologyottawa.ca.

Faites un don

Écologie Ottawa est une organisation environnementale axée sur le bénévolat qui s’efforce de faire d’Ottawa la capitale verte du Canada.

Votre don d’aujourd’hui servira à alimenter nos initiatives de campagne et nous permettra de fournir un bureau à nos bénévoles et à notre personnel principal, afin de collaborer et se réunir.

Vos dons nous aident à planter des arbres, à nettoyer les rivières, à remplacer le béton par de la verdure, à rendre les rues plus sûres pour tous les modes de transport et à lutter contre les changements climatiques à Ottawa.

Dons en ligne

La façon la plus simple de donner est ici, sur notre site internet! Vous pouvez faire un don unique à Écologie Ottawa ou vous joindre au  « cercle des protecteurs » d’Écologie Ottawa pour faire un don d’une petite somme chaque mois.

Don unique           don mensuel

Autres options de don

– Faire un don par chèque

Vous pouvez poster un chèque libellé à «Écologie Ottawa» et l’envoyer à:

Écologie Ottawa

1 Nicholas St. Suite 430

Ottawa, ON

K1N 7B7

– Faire un don par téléphone

Vous pouvez faire un don unique ou mensuel au téléphone en composant le 613-860-5353.

Des questions? Appelez-nous au 613-860-5353 ou par courriel à info@ecologyottawa.ca.

Avec votre aide, nous pouvons poursuivre notre travail au niveau local pour faire d’Ottawa une ville plus verte, plus saine et plus dynamique. Merci pour votre soutien!

Opportunité de bénévolat: aidez Ecologie Ottawa à organiser le 11ème Vide-Grenier Ecologique Géant du Glebe !

Avec le printemps qui approche, nous sommes impatients de commencer à travailler sur l’un des plus grands évènements d’Ecologie Ottawa : la Super Vente/Débarras Ecologique du Glebe. Aidez-nous à organiser cette journée de fête et à impliquer la communauté sur les enjeux écologiques en devenant membre du Comité d’Organisation de la Super Vente/Débarras Ecologique du Glebe.

La Super Vente/Débarras Ecologique aura 11 ans cette année, et cet évènement continue d’être le plus grand organisé dans le Glebe. C’est aussi la journée la plus riche en échanges et en prises de contact de toute l’histoire d’Ecologie Ottawa, qui nous a déjà permis de construire une base de soutien de 10 000 Ottaviens et de récolter plus de 80 000 dollars à ce jour. Cette année, l’évènement aura lieu le 26 Mai, de 8h à 16h, et nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre cette réussite.

Le Comité d’Organisation pour la Super Vente/Débarras Ecologique du Glebe prendra en charge toute la logistique dans les semaines précédant l’évènement, et, le jour même, s’occupera de la direction d’une équipe de plus de 100 volontaires, qui géreront la communication, le divertissement, la nourriture et les partenariats. Le Comité d’Organisation se réunira une fois par semaine jusqu’au jour de l’évènement (les réunions auront lieu de 18 à 20h au bureau d’Ecologie Ottawa le 24 Avril ainsi que le 2, 7, 16 et 23 mai) et organisera une inauguration le 8 Mai.

En rejoignant le Comité d’Organisation du Vide-Grenier Ecologique Géant du Glebe, vous soutenez Ecologie Ottawa dans la construction de son réseau et de ses projets communautaires, tout en créant vos propres liens et en passant de bons moments.

Pour rejoindre l’équipe, envoyez un email à : vi.bui@ecologyottawa.ca.

A tous les amis de la francophonie: venez célébrer votre culture dans les espaces verts d’Ottawa !

Ecology Ottawa et TD Park People vous offrent la possibilité d’organiser quelque chose de formidable dans les espaces verts de la capitale en y rassemblant votre communauté pour y célébrer votre culture à votre façon ! Le programme offre une subvention de 2000 $ aux participants pour les aider à organiser 3 évènements en 2018.

Si vous êtes intéressés et voulez redonner vie aux espaces verts de votre ville, faites vite, vous avez jusqu’au 5 mars !

https://parkpeople.ca/boursesdeparc/

[English]

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Confederation Park, Ottawa

La langue française a été élevée au statut de langue nationale officielle du Canada, au même titre que l’anglais, en 1969. Aujourd’hui, le français et la culture francophone font donc partie intégrante du patrimoine culturel Canadien et sont source de fierté pour les nombreuses communautés francophones du pays.

Qu’en est-il de la communauté francophone d’Ottawa dans tout ça ? Les communautés francophones existent en Ontario depuis le 17ème siècle et s’y sont installées, jouant ainsi un rôle historique dans le développement de la région. Les recensements du gouvernement ont établi qu’environ 50% de la population d’Ottawa étaient capable de parler le français ! Est-ce plus ou moins que ce que vous imaginiez ?

 En plus de sa communauté francophone, Ottawa dispose également d’une multitude de parcs qui ne demandent que de l’animation ! En effet, la ville met un point d’honneur à valoriser ses espaces verts. Et Ecology Ottawa et Park People ont trouvé la parfaite opportunité pour mettre en avant ces caractéristiques qui font d’Ottawa la ville qu’elle est aujourd’hui !

 « Les amis des parcs »

dsc01060.jpg

« Les amis des parcs » est un programme mis en place par Ecology Ottawa et Park People Toronto pour célébrer les communautés françaises d’Ottawa et leur culture tout en mettant en avant les espaces verts de la capitale. A travers ce projet, l’objectif est d’encourager l’échange communautaire et de limiter l’isolement social.

Ecology Ottawa une organisation à but non lucratif locale qui a pour objectif de faire d’Ottawa la capitale verte du Canada et Park People est également un organisme à but non lucratif qui soutient la construction de communauté solide en animant et en améliorant les parcs canadiens.

L’idée est simple : faire des parcs des espaces vivants et animés dédiés au renforcement des liens communautaires. Intéressant n’est-ce pas ?  Pour cela, l’objectif est d’organiser 10 évènements entre le printemps et l’automne 2018 dans les parcs d’Ottawa. Les possibilités sont infinies et les évènements choisis par les communautés peuvent être de toute nature (piques niques, après-midi découvertes, cinéma en plein air, randonnée ; plantation d’arbre…).

Qui ne rêve pas d’une telle opportunité, pour retrouver sa communauté et mettre en avant sa culture ?!

L’idée est intéressante mais les communautés ne disposent pas toujours des moyens nécessaires à l’organisation de tels évènements.

C’est vrai, et nous avons pensé à ça ! De nombreuses ressources seront accessibles aux participants en cas de besoin.

Concrètement, de quelles ressources parle-t-on ?

Webinar

Deux webminars (ou séminaires en ligne) auront lieu entre Janvier et Juin 2018, accessibles en ligne et rediffusés dans une salle pour que les participants puissent ensuite partager leurs idées et leurs questions autour du projet. Ces webminars auront pour objectif de présenter les possibilités permettant de faire des parcs des espaces destinés à faire vivre les communauté  mais également de répondre  à toutes les questions concernant l’organisation d’un tel évènement (recrutement des volontaires, promotion de l’évènement, planification…).

Park Forum

En plus de ces deux sessions, deux forums seront également organisés sous forme de table ronde pour discuter des différentes étapes nécessaire à la réalisation de ces évènements.

 – Sommet du Parc

Un « Park Summit » ou « Sommet du Parc » aura également lieu en Avril. Ce sera l’opportunité pour les communautés francophones de se réunir pour évoquer les différentes possibilités de mise en valeur des espaces verts et de trouver l’inspiration pour l’organisation de leurs propres évènements.

Bourse de Toronto Park People 

FRTwitterBourses

En plus de ces ressources, Toronto Park People propose également une aide financière : la bourse TD Park People. Cette dernière sera offerte aux communautés francophones qui s’engageront à l’organisation de 3 événements communautaires dans les espaces verts d’Ottawa et à donner vie aux parcs urbains de la capitale. Vous pouvez faire une demande de subvention ici : https://parkpeople.ca/boursesdeparc/

Ecologie Ottawa

Pour finir, Ecology Ottawa s’engage également à apporter son soutien aux participants et à les guider dans leur projet.

De multiples ressources sont ainsi disponibles pour vous aider, n’hésitez pas et faites de la culture francophone une source de célébration !

Et profitez de la saison. En effet, le Park Month ou Mois des Parcs aura lieu à Ottawa en Juin 2018  et vise à l’organisation de 20 évènements dans les parcs d’Ottawa au cours du mois. Ce serait formidable de combiner ces deux opportunités et de mettre en avant les communautés francophones d’Ottawa tout en valorisant les espaces verts de la capitale !

Mais comment participer à ce programme ?

Pour participer à « Les amis des parcs » rien de plus simple, il suffit de contacter cette adresse: melina.guine@ecologyottawa.ca. Pour toute information supplémentaire, même direction.

Rejoignez « Les amis des parcs » et célébrez la culture francophone !

 

C’est la Saint-Valentin, montre ton amour pour Ottawa!

[English]

Screen Shot 2018-02-13 at 12.04.59 PM (1)

Ottawa est une ville incroyable, qui vaut la peine qu’on s’y attarde. Elle possède de magnifiques espaces verts comme la Rivière des Outaouais mais aussi des bâtiments historiques et des communautés vivantes et dynamiques. Le jour de la Saint Valentin, il n’est pas nécessaire de regarder bien loin pour trouver des raisons d’aimer notre ville.

Pour la Saint Valentin 2018, Ecologie Ottawa lance son tout premier concours photo. Montre ton amour pour Ottawa en soumettant ta photo aujourd’hui.

Les photos gagnantes seront ensuite présentées dans notre calendrier 2019 qui illustrera la beauté de la ville d’Ottawa, vue par ses habitants. Chaque photo devra raconter une histoire en capturant une scène unique à la ville. Que ce soit sa nature, ses habitants ou ses bâtiments, peu importe la catégorie, il y a une seule condition : que ta photo illustre l’esprit d’Ottawa.

La compétition a lieu jusqu’à la fin du mois d’aout 2018 (mais les photos peuvent avoir été prises avant 2018) et surtout, plus d’une photo peuvent être présentées par une même personne. Attention, chaque photo doit être en format paysage et d’une résolution de 800×1600 pixels.

N’oublie pas, une image parle plus que des mots! Sors ton appareil photo et partage ta vision d’Ottawa.

Pour soumettre tes photos, envoie un mail à cette adresse : comms@ecologyottawa.ca

Joyeuse Saint Valentin, Ottawa !

Velta, Vi, Mélina, Inès, Robb et toute l’équipe d’Ecologie Ottawa

Faites la connaissance de Robb Barnes, le nouveau directeur exécutif d’Écologie Ottawa

[English]

Écologie Ottawa est heureuse de vous présenter son nouveau directeur exécutif, Robb Barnes.

Quand as-tu commence à appeler Ottawa ta maison ?

Je suis né à Ottawa et élevé dans l’Est, près du Bayshore Shopping Centre. A l’époque c’était les limites extérieures de la ville. Je me souviens de descendre la rue et de traverser la frontière entre Nepean et Ottawa en chemin.

 

Quand t’es-tu intéresse a l’environnement ? Il y a-t-il eu un moment déterminant ?

Cela peut sembler étrange, mais le moment-clé pour moi a surement été la crise économique de 2008, qui m’a contraint à être au chômage. Durant  cette époque j’ai lu The Weather Makers de Tim Flannery, Climate Wars de Gwynne Dyers et A Short History of Progress de Ronald Wright. Ces lectures m’ont permis de m’informer sur un échec du marché qui dépassait de loin la simple explosion d’une bulle immobilière : la crise environnementale. J’ai été choqué par l’ampleur de ce challenge et par notre histoire d’inaction politique face à une menace si importante.

 

Quand as-tu entendu parler d’Écologie Ottawa pour la première fois ? Qu’est ce qui t’a donné envie de travailler ici ?

Je me suis investi dans Écologie Ottawa en tant que bénévole lorsque TransCanada a annoncé la construction du pipeline East Energy. Pour des raisons climatiques je savais que le pipeline devait être stoppe, et que Écologie Ottawa était prompt à réagir très rapidement sur ce dossier.

M’engager au sein d’Écologie Ottawa a été une expérience qui m’a ouvert les yeux. Cela a changé ma vision du travail d’une ONG environnementale. Plutôt que de rester à mon bureau pour écrire des rapports, j’étais dehors, en train d’engager des conversations avec des gens, en leur fournissant des informations et des opportunités d’agir pour attirer l’attention des décideurs politiques. Plus tard, lorsque l’on m’a proposé un poste d’agent de terrain, je n’ai pas pu dire non ; ce travail m’a permis de m’engager politiquement pour une cause qui me tenait profondément à cœur.

Quels sont les moments dont tu es le plus fier à Ecology Ottawa ?

Deux moments me viennent à l’esprit. Il y a quelques mois à peine nous avons appris que Transcanada a annulé son projet Energy East. Ils vous diront que c’est pour des raisons techniques, ou à cause des conditions du marché, mais en réalité c’est parce qu’il y a eu un raz-de-marée d’opposition au projet d’une cote a l’autre, et Écologie Ottawa a été une part intégrante a cette résistance.

Une autre fierté est notre dernier EcoFest en Octobre 2017. C’était une célébration de notre dixième anniversaire. C’était fantastique de prendre du recul et de voir à quel point l’organisation a progresse – de la poignée d’activistes réunis dans un salon jusqu’à une organisation qui a des dizaines de milliers de sympathisants et des centaines de personnes qui se rendent à ses évènements. Au cours d’EcoFest nous avons fait des partenariats avec des organisations et des entreprises à travers la ville entière. Cela montre qu’Ottawa est une ville attentionnée, et qu’Écologie Ottawa fait partie d’un ensemble d’organisations qui font d’Ottawa un meilleur endroit.

 

Quels sont tes rêves pour Écologie Ottawa ?

De plusieurs façons mes rêves pour Écologie Ottawa sont reliés à mes rêves pour Ottawa. Je veux qu’Ottawa devienne une ville plus verte et plus dynamique, et je vois Écologie Ottawa comme une organisation qui peut mener ce changement. Je veux une meilleure Ottawa qui combatte l’étalement urbain, qui investisse dans les modes de transport actifs, qui préserve et améliore ses espaces verts et ses cours d’eau, et qui devienne un réel leader en matière de lutte contre le changement climatique.

 

Quels sont selon toi les plus grands challenges pour les prochaines années?

Il faut que la mairie fasse preuve d’un plus grand leadership à propos du changement climatique. Pour l’instant la rhétorique est là, mais il n’y a pas encore d’investissements pour des solutions tangibles. Ottawa peut être un leader dans ce domaine – se contenter de parler du changement climatique ne suffit pas, il nous fut une action urgente et conséquente.

Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu ne travailles pas ?

J’aime beaucoup jouer de la musique. J’ai été dans des groupes pour la majeure partie de ma vie, et je me suis essayé à l’ingénierie audio et à l’enregistrement dans mon temps libre. Nietzsche a dit « Sans la musique, la vie serait une erreur. » Je ne pourrais pas être plus d’accord avec cela.