Pas le temps de célébrer

Le week-end dernier, nous avions prévu de vous écrire au sujet de la bonne nouvelle venant de la mairie. Mercredi dernier Ottawa a rejoint des centaines d’autres villes à travers le Canada en déclarant l’urgence climatique. Nous étions ravis que nos dirigeants municipaux aient voté massivement pour faire preuve de leadership concernant la crise climatique et nous voulions relayer l’information.

Les évènements récents ont éclipsé cette humeur jubilatoire. Durant le week-end, des inondations ont dévasté des maisons et des communautés partout dans la région d’Ottawa. Au moment où nous écrivons ceci, des barrages de la région croulent sous la force de l’eau et la rivière Ottawa ne devrait pas avoir encore atteind son pic. Des vies sont interrompues et jetées dans le désarroi. Et après la troisième année consécutive de catastrophes météorologiques extrêmes, les Ottaviens sont en lutte avec une sensation d’anxiété climatique qui ne se ressent plus comme lointaine ou abstraite.

Au cours du débat autour de la déclaration de l’urgence climatique par le conseil, quelques conseillers avaient demandé si le changement climatique était une « véritable » urgence –  à égalité avec d’autres crises comme la dépendance aux opioïdes, les sans-abri et la violence dans nos rues. La réponse, malheureusement, est tellement évidente maintenant. Le changement climatique est indéniable et une urgence réelle, et son impact se fera sentir encore plus profondément dans les années qui viennent. Il n’est pas encore clair si les inondations du printemps seront une nouvelle normalité désastreuse pour notre ville. Mais, il est clair que le changement climatique représente plus d’une seule menace, et peut renverser le statu quo avec une vitesse et une violence alarmantes. 

C’est pourquoi lutter contre le changement climatique est le problème le plus urgent de notre époque. Des actions dans des villes comme Ottawa, qui sont directement ou indirectement responsables de la moitié des émissions Canadiennes, sont critiques. La déclaration de l’urgence climatique par le conseil est une étape positive, et elle est plus que symbolique. En fait, elle fait avancer au moins cing éléments critiques. Cliquez ici pour en savoir plus sur comment cette déclaration fait bouger l’aiguille pour les problèmes importants comme l’équité climatique, la résilience, et l’alignement des objectifs des émissions d’Ottawa avec les exigences scientifiques.  

Comme le Conseiller Shawn Menard notait la semaine passée, Ottawa en est encore qu’au début de la réponse à la crise climatique. Maintenant, nous devons exiger que le conseil soit ambitieux dans son agenda pour le changement. Dit simplement, nous avons 11 ans pour faire trois grandes choses. Nous devons changer radicalement la manière dont nous chauffons, refroidissons et électrifions nos bâtiments. Nous devons réduire radicalement les émissions dues à la façon dont nous nous déplaçons dans notre ville. Finalement, nous devons prévoir le développement futur de notre ville d’une manière qui facilite l’accomplissement des premier et second objectifs.

Il y a tellement de possibilités pour relever ces grands défis durant les mois et les années  à venir – de mettre un terme à l’étalement urbain, à rendre nos rues plus sûres pour les piétons et les cyclistes, à créer un boom pour les emplois verts en rénovant nos bâtiments. Il est encore temps de lutter contre la crise climatique tout en construisant une ville meilleure, mais nous devons agir maintenant.

Pendant ce temps, nous vous supplions d’aider nos amis et nos voisins qui en ont le plus besoin en ce moment critique. Cliquez ici pour en savoir plus sur comment vous pouvez vous porter volontaire pour aider.

Traduit par BG.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :