Infrastructure verte à Ottawa : Rapport sur la situation de la ville

English

L’infrastructure verte – soit l’utilisation de systèmes naturels pour ralentir, absorber et filtrer les eaux pluviales – est un domaine intéressant auquel beaucoup de villes s’intéressent à travers le monde. L’infrastructure verte peut être utilisée pour gérer les conséquences des temps pluvieux, de telle façon qu’elle améliore la qualité de l’eau et renforce sa résilience aux impacts du changement climatique. Ottawa a commencé à expérimenter le concept d’infrastructure verte en mettant en place un certain nombre de programmes pilotes, et a depuis collecté des données.

Écologie Ottawa publie ce rapport sur la situation de la ville d’Ottawa en matière d’infrastructure verte afin de mettre en avant les leçons que la ville peut tirer des autres juridictions, comme par exemple discuter les débats sur les politiques publiques envisageables parmi des plans déjà existants et avec des acteurs locaux, pour ensuite conclure avec une liste de recommandations à appliquer par la ville afin de développer la politique d’infrastructure verte et la résistance climatique. Ces recommandations de politiques publiques comprennent :

  • Un dépassement des expérimentations en termes d’infrastructure verte afin d’en répandre la mise en place, en utilisant des objectifs et des délais permettant une mise en place solide.
  • Le développement d’un règlement municipal sur les toits verts, en suivant l’exemple de la ville de Toronto.
  • L’implémentation de rues vertes à grande échelle, en utilisant une « norme verte » pour le design des rues et un financement adéquat pour en répandre la réalisation.
  • Le développement et la préservation de la forêt urbaine d’Ottawa en établissant des objectifs fermes afin de réduire significativement les zones imperméables et améliorer le couvert forestier de la ville.
  • L’instauration de critères de développement à faible impact pour les nouveaux développements et les re-développements. Dans ce cadre, la ville pourrait par exemple établir des objectifs de contrôle de volume du ruissellement afin de gérer au moins les premiers 25 millimètres d’eau sur le site.
  • La promotion de mesures d’infrastructure verte sur place pour les propriétaires par un engagement public et des campagnes de sensibilisation, comme par exemple celle actuellement essayée dans la région de Pinecrest.

Pour télécharger une version électronique du rapport, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :