Top 7 des résultats de l’étude de Savaria

[ENGLISH]

Le 5 Octobre 2016 Ecologie Ottawa et le Conseil des Canadiens ont publié un rapport qui illustre les risques de l’oléoduc Energie Est pour l’eau potable de la région de Gatineau-Ottawa. Cliquez ici pour voir le communique de presse. Voici un top 7 des faits les plus marquants que l’on trouve dans ce rapport.

Sommaire des résultats de l’étude de Savaria:

1.Descriptif pour l’oléoduc Énergie Est

    • Longueur: 4500 km
    • Capacité: 174 million de litres de pétrole par jour — le plus grand projet de transport de produits pétroliers au Canada
    • Traverse la rivière Rideau au nord de Kemptville, près de l’aire de conservation Baxter
    • Traverse la rivière Mississippi au nord de Pakenham
    • Traverse 68 étendues d’eau dans les bassins versants de la rivère Rideau et Mississippi
    • Va transporter 3 types de pétroles: du pétrole brute léger classique, du pétrole brut synthétique et du bitume dilué.

2. Menaces pour l’eau potable d’un déversement d’Énergie Est dans les rivière Rideau et Mississippi

    • Les prises d’eau potable pour Ottawa et Gatineau sont situé à approximativement 52 km en aval de l’endroit où l’oléoduc traverserait la rivière Rideau
      • Selon la modélisation de Savaria, il prendrait environ 48 heures pour que du pétrole déversé dans la rivière se rend au premier point de prise d’eau
    • Les prises d’eau potable pour Ottawa et Gatineau sont situé à approximativement 60 km en aval de l’endroit où l’oléoduc traverse la rivière Mississippi
      • Selon la modélisation de Savaria, il prendrait environ 60 heures pour que du pétrole déversé dans la rivière aille jusqu’au premier point de prise d’eau
    • En comparaison, le déversement dans la rivière Saskatchewan Nord a voyagé au dessus de 500 kilomètres, alors que celui dans la rivière Kalamazoo a voyagé 60km. Une comparaison plus poussée montre également que plus de 70,000 personnes le long de la rivière Saskatchewan Nord furent privé de leur source d’eau potable dans la rivière pour plus d’un mois.
    • Des données issues d’autres déversements catastrophiques nous montrent que ça a pris de 8 heure à 2 semaines pour s’en rendre compte et réagir. Les compagnies s’en rendent souvent compte par confirmation visuelle et non par la détection technologique.
    • L’oléoduc traverse l’aquifère d’Oxford d’où plusieurs propriétaire de puits privés prennent leur eau. L’aquifère est peu profond et vulnérable aux déversements potentiels de pétrole à certains endroits

3. Impacts directs d’un déversement dans une des rivières

    • Impacts sur les écosystèmes aquatiques – ex: mort ou blessure à la faune (oiseaux, poissons, amphibiens, etc.), interruption de certaine parties des cycles de vie aquatiques, affaiblissement ou mort de la flore
    • Interruption ou dérangement des activités récréationnelles – ex: fermetures de plages, nage, canot/kayak/navigation, pêche
    • Perte d’activité économique – ex: baisse de réputation de la ville/sites touristiques, dérangement de certain sites touristiques (ex: canal, places, aires de conservation, sports aquatiques, tours de bateau, etc.)
    • Le pétrole ou le bitume peuvent être étendus le long de la rive – ex: impacts sur la faune et la flore terrestre
    • Le pétrole ou le bitume peuvent être mélangés aux sédiments au fond de la rivière – ex: peuvent modifier les conditions de vie pour la faune/insectes/flore aquatique qui y vit
    • Les coûts de nettoyage ou d’intervention pour un déversement catastrophique peuvent atteindre au-dessus de 1 milliard de dollars

4. Quantité potentielle de pétrole déversé – modélisation pour déversement catastrophique (rupture complète du pipeline)

    • Scénario 1 – les valves sont fermées en dedans de 13 minutes (la promesse de TransCanada): de 2 à 10 million de litres de pétrole déversés
    • Scénario 2- les valves sont fermées en dedans de 120 minutes: de 15 à 23 million de litres de pétrole of oil déversés
    • Ce sont des scénario extrêmement optimistes et prennent pour acquis que les employés sont bien formés et qu’ils ne font pas d’erreur, que l’équipement fonctionne parfaitement. Dans d’autres cas de déversement catastrophique, le temps de réaction pour fermer les valves étaient beaucoup plus élevé que 120 minutes.
    • Parce que c’est un très grand oléoduc, même dans des scénarios optimistes, la quantité de pétrole déversé sera élevée
    • Dépendant du placement des valves, plus ou moins de pétrole sera déversé

5. La menace à l’eau de la région

    • Un déversement dans la rivière Mississippi rejoindrait la rivière des Outaouais après environ 14 heures et après avoir parcouru 14 km
    • L’oléoduc traverse plusieurs milieux humides dont l’Aire de conservation Baxter (aire de 80 hectares) — Un déversement pourrait causer des dommage irréversibles sur l’écosystème et pourrait coûter jusqu’à 250,000$ par hectare à nettoyer, habituellement en remplaçant le milieu humide.

6. Étude de cas #1 – Le déversement de Husky Energy dans la rivière Saskatchewan Nord (Juillet 2016)

    • Environ 250,000 litres de pétrole déversé
    • 14 heures se sont écoulés avant que la compagnie ait alerté le gouvernement et éteint ses valves
    • Le pétrole a parcouru plus de 500 km en aval

7. Étude de cas #2 – Le déversement de la Ligne 6b d’Enbridge dans la rivière Kalamazoo, Michigan (Juillet 2010)

    • Environ 3.3 million de litres de pétrole déversé
    • La compagnie a éteint ses valves après qu’un travailleur ait alerté la compagnie du déversement 17 heure après les premières alarmes
    • Le pétrole a parcouru environ 60 kilomètres en aval
    • Il a coût à Enbridge plus de 1,2 milliard de dollars pour le nettoyage

Ecologie Ottawa et le Conseil des Canadiens vous invite à un Town Hall le 11 Octobre à 18h30 pour discuter des dangers que présentent Energie Est pour l’eau. Plus d’information sur notre page Facebook 14390952_1101261153284807_8829385884479719704_n

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :