Publication d’un rapport sur les risques d’Energie Est

Communiqué de presse

[ENGLISH]

Un rapport illustre les risques d’Énergie Est pour l’eau potable de la région de Gatineau-Ottawa

Un site du patrimoine mondial et une rivière patrimoniale seraient directement touchés par un déversement

Un déversement provenant du pipeline Énergie Est pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur les rivières Rideau, Mississippi et des Outaouais, en plus de menacer l’approvisionnement en eau potable de la région. C’est ce que révèle un nouveau rapport réalisé par Savaria Experts-Conseils inc., une firme de génie-conseil indépendante basée à Montréal.

« Le projet de pipeline Énergie Est traverserait 68 lacs et rivières compris dans le bassin hydrographique Rideau et Mississippi, dont les rivières Rideau et Mississippi », note Abdelkader Aiachi, expert géoscientifique en modélisation géochimique et hydrochimique, en surveillance de la qualité de l’eau et en évaluation environnementale et détenteur d’un doctorat en hydrogéologie isotopique. « Un déversement dans une seule de ces rivières aurait des répercussions sur la qualité de l’eau, les écosystèmes aquatiques et les activités récréatives. »

« Un déversement dans la rivière Rideau qui ne serait pas circonscrit dans les 48 heures voyagerait jusqu’au cœur de la ville d’Ottawa avant d’atteindre rapidement l’une des principales sources d’eau potable de Gatineau », ajoute M. Aiachi. « De même, et cela dépend de nombreux facteurs, un déversement dans les eaux de la rivière Mississippi atteindrait les sources d’eau potable de Gatineau et d’Ottawa dans les 60 heures. »

30083477886_76c1d1f65e_h

Council of Canadians.ca

 

Le rapport passe en revue les différents cas de déversements majeurs survenus en Amérique du Nord et conclut qu’il a fallu en moyenne 16 heures aux intervenants pour fermer les valves. En particulier, il aura fallu 14 heures à Husky Energy pour réagir au récent déversement dans la rivière Saskatchewan Nord. Les difficultés éprouvées par la pétrolière pour circonscrire la fuite et récupérer les 250 000 litres de pétrole lourd ont entraîné la fermeture des prises d’eau potable ainsi que des nappes de pétrole sur plus de 500 kilomètres en aval.

Le rapport cite également le déversement de la rivière Kalamazoo de 2010 pour illustrer à quel point le nettoyage peut être coûteux. Enbridge a payé environ 1 milliard de dollars américains pour un nettoyage qui aura duré un peu plus de cinq ans. Encore aujourd’hui, des traces de pétroles sont emprisonnées dans les sédiments.

« L’heure est venue pour les villes d’Ottawa et de Gatineau de prendre des mesures définitives pour s’opposer au pipeline Énergie Est », affirme Graham Saul, directeur général d’Écologie Ottawa. « Les risques sont beaucoup trop importants et un déversement menacerait directement le canal Rideau, un site du patrimoine mondial, ainsi que la rivière des Outaouais, récemment désignée rivière du patrimoine canadien par la ministre McKenna. »

« Le pipeline Énergie Est passe en plein cœur de la zone de conservation Baxter », ajoute Daniel Cayley‑Daoust, responsable de campagne pour l’énergie et le climat auprès du Conseil des Canadiens. « Un déversement dans ces milieux humides pourrait endommager l’écosystème de manière irréversible. Énergie Est comporte énormément de risques et aucun avantage. »

Savaria Experts-Conseils Inc. est une firme de génie-conseil spécialisée dans les domaines de la caractérisation et la réhabilitation des terrains contaminés ainsi que dans la mise en œuvre de mesures de protection et de conservation des milieux naturels.

Le rapport fut commandé conjointement par Écologie Ottawa et le Conseil des Canadiens.

Renseignements :

Graham Saul, directeur général, Écologie Ottawa, 613 710‑2819, graham.saul@ecologyottawa.ca 

Dylan Penner, agent des relations avec les médias, Conseil des Canadiens, 613 795‑8685, dpenner@canadians.org

Pour télécharger le rapport cliquez-ici

Vous pourrez trouver ici les faits les plus marquants du rapport.

[A VOS AGENDAS] Ecologie Ottawa et le Conseil des Canadiens vous invite à un Town Hall le 11 Octobre à 18h30 pour discuter des dangers que présentent Energie Est pour l’eau. Plus d’information sur notre page Facebook !

14390952_1101261153284807_8829385884479719704_n

Mots-clés :

Catégories : 613 Sans bitume, Communiqués de presse

Auteur :Lucie Beguin

Intern at Ecology Ottawa

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :