Une route très empruntée – Audit Fauteuil Roulant

Par Karen Scott English version

Dans l’après-midi du 19 novembre, des représentants d’Ecologie Ottawa, de Walk Ottawa et des associations communautaires de Copeland et Bel-Air se sont joints à des bénévoles de Multiple Sclerosis Society pour un audit de transport. Celui-ci a débuté à la MS Society sur Woodward pour se conclure sur Navahoo.

Lors d’un audit, des bénévoles marchent et roulent un trajet prédeterminé pour identifier des obstacles auxquels pourraient faire face les piétons et les transports en commun.

Le Parc de Copeland a été identifié comme un lieu idéal pour un audit puisqu’il est constitué d’écoles, d’une église, d’un large complexe commercial et de nombreux immeubles de bureaux y compris la MS Society. Bien que le batiment de la MS Society en lui-même soit entièrement accessible, les routes et trottoirs aux alentours posent certains problèmes. «La Société est une important source d’informations, de dispositifs d’assistance et de soutien pour les gens qui vivent avec la sclérose en plaques » a dit Rebecca Cooney, du comité éducatif de la MS Society. « « Il est vital qu’il soit possible d’y accéder en toute sécurité. »

Les participants à l’audit ont trouvé, entre autres choses, les dangers suivants pour les utilisateurs de chaises roulantes :

  • Le manque de trottoir sur la partie sud de Woodward oblige les usagers en chaises roulantes soit à rouler sur la route ou à traverser Woodward entre deux blocs.
  • Une zone de construction sur Agincourt oblige les piétons de toute capacité à se déplacer sur la route.
  • L’absence d’abaissement de trottoirs au niveau de tous les abris de bus dans le sens ouest-est signifie que les conditions hivernales les rendront inaccessibles.
  • Les trottoirs en asphalte surélevés présentent des conditions dangereuses en hiver, a souligné Karen Scott qui vit avec la Sclérose en plaques et qui est membre du comité d’actions sociales de la MS Society. « Les routes piétonnes innaccessibles sont un problème universel et ne concernent pas seulement ce site particulier. Mais il est essentiel que les infrastructures piétonnières soutiennent ceux d’entre nous qui ne peuvent monter sur les trottoirs. » Une récente étude états-unienne rapporte que les usagers de fauteuils roulants ont plus de risques d’être tués à cause du trafic que n’importe quel autre piéton. Mais Scott affirme que « il y a des moyens que nous pouvons mettre en œuvre pour réduire ces risques. »

Pendant l’hiver, les conditions deviennent encore plus dangereuses. Tellement qu’un audit n’aurait pas pu être envisagé en hiver puisque la glace et le gel auraient rendu les déplacements trop risqués. « Il est important que les usagers en fauteuils roulants soient inclus dans ces audits » dit Jamie Rice, co-présidente de l’association communautaire de Bel-Air. « Les zones accessibles aux personnes valides peuvent présenter de réelles difficultés pour celles en chaises roulantes. »

« Les modes de transport actifs sont particulièrement importants pour les usagers en chaises roulantes » dit Scott, « ils permettent l’indépendance et la liberté de changer ses plans et sont parfois le seul mode de transport abordable accessible. »

Catégories : Non catégorisé, Rues conviviales

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :