Guerre entre les voitures et les vélos : une voie possible vers la paix ?

English version

Dans un épisode récent de The 180 de CBC, Ian Walker, maître-conférencier en psychologie à l’Université de Bath au Royaume-Uni a parlé de ses recherches sur l’animosité entre les automobilistes et les cyclistes.bike-car-caution

Le Dr. Walker a souligné que le fait que les cyclistes soient une minorité parmi la majorité des automobilistes mène au conflit entre les deux. Il a comparé les cyclistes aux végétariens disant que, bien que les végétariens soient aussi une minorité parmi les mangeurs de viande, il est inhabituel pour les végétariens de recevoir des menaces de mort alors que les cyclistes reçoivent des menaces de mort tout le temps des chauffeurs en colère. Il postule que la colère des automobilistes pourrait être due à la concurrence pour l’espace routier.

Il  trouvait auparavant que les cyclistes ont un très bon réseau de transport appelé routes, mais il a depuis changé d’avis. Il estime maintenant que des pistes cyclables séparées sont nécessaires. Les cyclistes ne doivent pas être traités comme n’importe quel autre usager de la route parce que  le danger est inégal.

Peut-être plus important encore, le Dr. Walker a présenté ses résultats de recherche qui montrent bien le fait que de nombreux conducteurs ne comprennent tout simplement pas ce que c’est que d’être un cycliste. Alors qu’ils peuvent s’imaginer eux-mêmes en tant que piéton – ils ont été des piétons – ils n’ont généralement pas connu la peur d’un cycliste un véhicule surgit très près ou très rapidement ; il y a un manque d’empathie.

Beaucoup d’automobilistes, dit-il, ne comprennent même pas  pourquoi un cycliste serait sur la route en premier lieu. Bien que les cyclistes expliquent leur choix de trajet basé sur la commodité, l’exercice et la joie dans l’activité, le Dr. Walker a déclaré dans une étude qu’il a constaté que les chauffeurs d’autobus considèrent les cyclistes comme des personnes trop radines pour payer des billets d’autobus.

Alors qu’est-ce que cela nous apprend sur la façon de mettre fin à la guerre entre les voitures et les vélos ? Certes, il soutient l’expansion continue des pistes cyclables et en particulier des pistes cyclables séparées. Mais la construction d’infrastructure est coûteuse et, dans certains cas, elle suscite même plus de colère de la part des automobilistes.

Perhaps in addition a cost-effective approach might be a long term public information effort.

En plus, une approche coûts-avantages pourrait être un effort d’information publique à long terme. Apprendre aux non-cyclistes à comprendre pourquoi les cyclistes font du vélo, et comprendre ce que qu’ils ressentent en tant que cyclistes pourrait faire la différence.

Comprendre que les cyclistes ne sont pas en compétition pour l’espace routier, mais en réalité, augmentent l’espace routier en ne conduisant pas pourrait aussi aider.

Le guide officiel de l’automobiliste de l’Ontario aide les gens à se préparer pour l’examen de conduite. Il explique aux futurs conducteurs qu’ils doivent partager la route avec les cyclistes.

Imaginez si comprendre pourquoi les gens font du vélo et à quoi cela ressemble d’être un cycliste faisait partie de l’exigence pour pouvoir conduire…

 

Catégories : Non catégorisé, Rues conviviales

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :