Bilan Q1 du conseil municipal

Collaborateurs: Chelsea Bland, Kai Ip Wong, Monica Wu

 

  1. La ville organisera pour la première fois, une table ronde sur l’eau 

Le 18 février marquait la première réunion du Comité de l’environnement en 2014 et l’eau y a pris une place prioritaire sur l’ordre du jour. La conseillère Maria McRae a surpris les personnes présentes en annonçant la tenue d’une table ronde de conservation de l’eau, qui aura lieu le 10 juin 2014.

Le but de la table ronde est d’inviter les membres du conseil municipal, ainsi que les citoyens et les groupes communautaires à donner leurs commentaires, idées et conseils à la ville en vue d’améliorer la qualité et la protection de l’eau. Idéalement,  les commentaires provenant de cet événement contribueront à l’élaboration du Plan directeur des eaux pluviales, du Plan directeur des eaux de source et de la Stratégie sur le milieu aquatique.

Si vous pensez pouvoir contribuer de façon importante à la table ronde ou si vous connaissez quelqu’un d’autre qui le pourrait, veuillez communiquer avec vos conseillers pour être inclus sur la liste des intervenants potentiels.

 

  1. Construire de meilleures banlieues? Motion sur l’expansion des entrées de cour adoptée 14-7

 Le 26 février, lors d’un vote partagé 14-7, le conseil municipal a adopté une motion pour modifier le règlement de zonage 2008-250, qui permettrait aux ménages à l’extérieur de la ceinture de verdure d’élargir leurs entrées jusqu’à 1,8 m de leurs cour.

Ces recommandations ont été avancées par les urbanistes de la ville en réponse aux plaintes des résidents dans les banlieues concernant le stationnement inadéquat. Avec plus de 60% des ménages en banlieue qui possèdent deux autos ou plus et il y avait une pression croissante sur les conseillers pour résoudre cette question. Assumant un rôle de premier plan dans cette démarche, la conseillère Jan Harder, a clairement indiqué qu’elle n’accepterait pas une réponse négative : « Je veux dire à ceux d’entre vous qui ne représentent pas les banlieues que nous n’avons pas accès aux mêmes opportunités que vous avez […] Il s’agit de permettre aux gens de profiter pleinement de leurs propriétés. »

Cependant la modification a été adoptée suite à de longues délibérations, où plusieurs conseillers ont exprimé leurs inquiétudes quant aux problèmes de gestion des eaux pluviales, du stationnement sur rue et au déneigement suite à cette modification. L’écoulement des eaux pluviales est particulièrement problématique à Kanata Sud, où il y a eu des inondations sérieuses par le passé. Lors d’une réunion précédente du Comité de l’urbanisme, le conseiller Hubley avait proposé un amendement dans le but d’empêcher l’installation de rampes d’accès sur les trottoirs, affirmant que le conseil municipal avait déjà « dépensé trop d’argent à remodeler nos bords de trottoir pour canaliser les eaux pluviales. »

Le conseiller Chernushenko, qui avait voté en faveur de la motion, a félicité le personnel de la ville qui a réussi « à trouver un compromis difficile », mais a ajouté que « nous ne pouvons pas, en tant que ville, continuer à acquiescer aux demandes sur le site – la perte d’espaces verts, la perte de perméabilité des eaux pluviales, la perte d’espace d’entreposage de la neige, etc. et le stationnement sur rue, alors que la demande pour des véhicules additionnels continue à augmenter. Il doit y avoir une meilleure solution que de surcharger les sites de véhicules additionnels. Et je ne pense pas que ce soit une question d’être à l’intérieur ou à l’extérieur de la ceinture de verdure, mais que c’est un problème que l’on retrouve dans tous les quartiers. »

 

Les changements apportés au règlement de zonage 2008-250 seront inclus dans le rapport « Bâtir des banlieues meilleures et plus intelligentes » qui sera publié à la fin juillet.

Oui (14): Conseillers M. Taylor, S. Blais, R. Chiarelli, P. Hume, S. Qadri, D. Deans, E. El-Chantiry, B. Monette, D. Chernushenko, J. Harder, M. McRae, K. Hobbs, A. Hubley, M. Wilkinson

Non (7): Conseillers D. Holmes, S. Moffatt, T. Tierney, R. Bloess, M. Fleury, P. Clark, K. Egli

 

  1. D’avantage de piétons, s’il vous plaît

 Le 5 mars dernier, le Comité des transports recevait le rapport sur les passages pour piétons. Ce rapport a été rédigé en réponse à une motion présentée au personnel de la ville. Il était question de réexaminer la possibilité de réintroduire des dispositifs de passage pour piétons. Le rapport a conclu que ces dispositifs pourraient être réintroduits à Ottawa, car ils sont acceptés en Ontario pour contrôler la circulation. Le conseiller Fleury s’est dit préoccupé par le calendrier de mise en œuvre des dispositifs.

Lorsqu’un corridor n’a que peu de circulation piétonnière, un passage pour piétons n’est peut-être pas « nécessaire » et le conseiller Fleury a voulu clarifier qu’un passage pour piétons peut être utilisé pour augmenter le nombre de piétons et de cyclistes dans le secteur.

Suite à une demande de l’Association communautaire du Glebe, qui réagissait au rapport intitulé « Lansdowne Transportation Monitoring Program », une motion a été avancée et acceptée pour réduire la limite de vitesse à 40 km/h sur la rue Bank entre l’avenue Riverdale et la rue Chamberlain. Avec l’ouverture du stade Lansdowne cet été et la circulation qui devrait s’accroître dramatiquement dans le voisinage, cette mesure améliorera la sécurité et encouragera les déplacements à pied et en bicyclette.

 

  1. Sondage de la clientèle d’OC Transpo 2013 : des « taux de satisfaction élevés »

Le 19 mars, la Commission du transport en commun recevait un rapport du service du transport en commun comportant les résultats du sondage de la clientèle en 2013 pour OC Transpo. Les résultats du sondage démontrent les meilleurs taux de satisfaction depuis 2008. Bien que la commission se réjouit de l’augmentation de la satisfaction de sa clientèle, le rapport n’a pas été reçu sans quelques inquiétudes.

La conseillère Wilkinson a noté que la présentation des résultats du sondage par la ville n’a pas été rendue publique. Elle aurait aimé que le public ait la possibilité de commenter les résultats du sondage. En dépit de ses inquiétudes, les résultats du sondage n’ont toujours pas été rendus publics.

De plus, le conseiller Egli a exprimé des doutes quant à la cote de satisfaction des clients en ce qui a trait à la commodité et la fiabilité du service de transport en commun. Il a noté que malgré un certain progrès, les chiffres sont encore relativement faibles. Il y a eu un débat entre le conseiller Egli et le personnel de la ville à savoir si la cote des clients devait être considérée comme étant « faible », les objections du conseiller Egli provenant de sa conviction qu’être commode et fiable doit être au cœur de tout bon système de transport en commun.

 

  1. Stratégie sur le milieu aquatique (SMA) publiée en deux parties

Depuis sa présentation initiale au Comité consultatif de gérance de l’environnement le 6 mars dernier, la Stratégie sur le milieu aquatique a rapidement progressé vers le processus d’approbation au cours du mois dernier. Lors de la réunion du Comité de l’environnement du 24 mars, Dixon Weir, directeur général des services environnementaux a donné une présentation dans laquelle il annonçait que la Stratégie sur le milieu aquatique sera émise en deux phases:

Phase 1 se concentrera sur l’élaboration d’une SMA en identifiant les différents organismes qui contribuent à la gestion des bassins hydrographiques, ce qu’ils font déjà et comment collaborer avec eux à l’avenir. La première phase permettra aussi à la ville d’identifier les enjeux existants reliés aux bassins hydrographiques, les ressources et les différentes initiatives pour faire face aux problèmes d’eau de la ville. (Les rapports officiels se trouvent ici.)

Phase 2 sera la proposition et la mise en oeuvre d’un document réel intitulé « Stratégie sur le milieu aquatique ». Le calendrier proposé indique que la deuxième phase sera présentée au conseil municipal en 2015.

Notamment, la proposition a été présentée au conseil municipal le 26 mars, deux jours seulement après l’adoption de la SMA par le Comité de l’environnement, où les règles de procédure ont été suspendues en raison de « l’urgence de la question » et « du calendrier stipulé par le Comité de l’environnement ». Cet item a été adopté sans autre discussion.

Catégories : La surveillance du conseil municipal

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :