Sept raisons pour lesquelles le pipeline ne sera jamais approuvé

Le mois dernier, les gouvernements de l’Ontario et du Québec ont convenu de sept conditions dont le pipeline aurait à répondre avant d’être approuvé. Nous croyons que ces sept conditions ne seront jamais atteintes et en conséquence, le projet Energie Est ne sera jamais mis en œuvre. L’opposition est forte et se renforce de façon constante. A Ottawa, nous avons déjà reçu le soutien de plus de 6000 citoyens.

Voici les sept conditions qui ne seront jamais rencontrés :

#1 Le respect des plus hautes normes techniques disponibles pour la sécurité publique et protection de l’environnement ;

TransCanada priorise le budget et l’horaire au lieu de la sécurité

En 2012, l’ancien ingénieur de TransCanada, Evan Vokes s’est avancé comme dénonciateur devant le Conseil national de l’énergie. Ses préoccupations ont été rejetées par la haute direction au sein de TransCanada et il était préoccupé par le fait que l’horaire et le budget étaient souvent mis en avant au détriment de la qualité de la construction de l’oléoduc. En février 2014, le Conseil national de l’énergie avait confirmé que les complaintes d’Evans étaient valides. Aussi, il a envoyé une lettre au PDG de TransCanada, Russ Girling, concernant ses inquiétudes entourant ce qu’il considérait comme des pratiques de soudage et d’inspection inférieures aux normes; mais sa lettre a été ignoré.

On a également découvert que TransCanada n’avait pas l’intention d’utiliser l’état de la technologie de détection de fuite sur l’art du pipeline Keystone XL proposé – et optait à la place pour des méthodes traditionnelles qui comprennent des survols, des enquêtes et des méthodes basées sur des logiciels.

#2 Avoir des programmes de planification et d’intervention d’urgence de calibre mondial;

Auparavant, TransCanada nous a trompés sur l’intervention d’urgence et la sécurité

Malgré leurs réclamations par rapport à la sécurité du pipeline et les interventions d’urgence, le pipeline Keystone a déversé ses contenus douze fois durant sa première année avec son plus grand déversement de 79,494 litres dans une station de pompage à Dakota du Nord en 2011.

#3 Les promoteurs et les gouvernements consultent les communautés locales et les communautés autochtones et ils sont obligés de prendre en considération leurs opinions;

Les communautés ont le droit de dire NON

Si mis en place, le pipeline traversera 180 différentes communautés autochtones. En conséquence, TransCanada doit consulter l’ensemble de ces communautés afin d’obtenir leur consentement afin d’aller en avance avec le projet. Depuis que la Cour suprême du Canada en Colombie-Britannique a établi que les Premières Nations ont un titre sur leurs terres, il est nécessaire que les Premières Nations approuve ce projet. Ils ont aussi le droit de dire non au projet de pipeline et ceci doit être respecté.

#4 Prendre en considération l’impact sur les gaz à effet de serres;

L’expansion des sables bitumineux résulte à la destruction de la planète.

Même si les premiers ministres de l’Ontario et du Québec ont pris du recule sur l’inclusion des émissions de gaz à effet de serre causé par l’expansion des sables bitumineux, la construction du pipeline rendra l’atteinte des objectifs de 2020 des émissions de GES du Canada impossible. Pour la fin de l’année 2014, la projection sur l’émission des gaz à effet de serre était de 727 mégatonnes, ce qui est beaucoup plus que 611 mégatonnes prédit 5 ans passé à Copenhagen. L’institut Pembina estime que le projet Énergie Est de pipeline génèrera 30-32 millions de tonnes d’émission de GES par année.

#5 Fournir des avantages tangibles et des possibilités économiques pour les gens de l’Ontario et du Québec, particulièrement en créant des emplois à court et à long terme;

Énergie Est peut réduire les possibilités d’emplois au lieu d’en produire plus.

Un rapport commandé par TransCanada a constaté qu’au long terme, une fois que le pipeline est construit, il ne fournira que 25 emplois aux citoyens dans les bureaux de TransCanada à Calgary. Ceci est en surplus du fait que le pipeline traverse 900 cours d’eau qui sont utilisés pour l’eau potable, l’agriculture durable, la pêche et les loisirs. Un déversement pourrait tuer beaucoup plus d’emplois que l’oléoduc entrainerait.

#6 Assurer que les risques et les responsabilités économiques et environnementaux devraient être supportés exclusivement par les sociétés pipelinières en cas de fuite ou de déversement sur le sol ou l’eau, et de fournir une assurance financière démontrant leur capacité à répondre à des fuites et des déversements;

Il est presque impossible de complètement nettoyer un déversement de sables bitumineux.

TransCanada n’a pas encore garantie une responsabilité concernant les couts financières pour le nettoyage d’un déversement de pipeline. Comme nous avons vu à Kalamazoo au Michigan en 2011, il est impossible de complètement nettoyer un déversement de sables bitumineux. Après trois ans, il y avait encore des sables bitumineux au fond de la rivière Kalamazoo, qui se fait draguer encore.

#7 Les intérêts des consommateurs de gaz naturel doivent être prises en compte;

Nous ne serons pas capable de chauffer nos maisons adéquatement durant les mois les plus froids de l’année

Même Enbridge qui utilise actuellement les parties existantes de la canalisation proposée d’Énergie Est ne pense pas que le pipeline de sables bitumineux est équitable pour les consommateurs de gaz naturel. Présentement, le pipeline de gaz naturel est utilisé à capacité maximale entre la Baie du Nord et Ottawa. Étant donné que la conversion de ce pipeline en pipeline de sables bitumineux est proposée, un autre pipeline de gaz naturel devra être construit. Les consommateurs de gaz naturel d’Enbridge auront le fardeau financier de la construction du nouveau pipeline de gaz naturel de Baie du Nord à Ottawa, et comme il sera petit il aura moins de capacité de chauffage sur les froides journées d’hiver.

Si vous êtes d’accord avec nous et ne voulez pas voir le pétrole des sables bitumineux expédiés par la ville d’Ottawa, signez notre pétition.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :