613 Sans bitume

La construction de l’oléoduc Énergie Est, qui traversera Ottawa, pose un risque sérieux à la santé environnementale de la ville. Le transport de plus de cent millions de litres de pétrole brut à travers notre ville, menace la rivière Rideau d’un déversement de substances toxiques. L’oléoduc faciliterait aussi l’expansion irresponsable des sables bitumineux de l’Alberta, accélérant le changement climatique. Le conseil municipal doit évaluer les risques que pose l’oléoduc et prendre les mesures nécessaires pour l’arrêter s’il trouve que ces risques sont inacceptables.

La compagnie TransCanada veut convertir un gazoduc vieux de 55 ans qui traverse Ottawa, pour transporter jusqu’à 1,1 million de barils (130 million de litres) par jour de pétrole brut provenant des sables bitumineux de l’Alberta. Le parcours du gazoduc longe la rivière des Outaouais sur plusieurs kilomètres et traverse les rivières Rideau et Mississippi, qui se jettent toutes deux dans la rivière des Outaouais. La rivière des Outaouais est la source de notre eau potable.

Un déversement serait désastreux pour l’environnement et serait très dispendieux à nettoyer. Il pourrait contaminer les eaux souterraines et l’eau potable des résidents d’Ottawa. L’oléoduc Énergie Est faciliterait aussi l’expansion des sables bitumineux, qui à eux seuls, détruisent le progrès accompli par le Canada pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

L’oléoduc Énergie Est traverserait la limite ouest de la ville aux environs de Pakenham. Il se dirigerait vers le sud-est en passant très près de Stittsville où serait située une station de pompage importante. L’oléoduc continuerait ensuite sa route en direction sud-est et traverserait l’autoroute 416. Il quitterait la ville d’Ottawa en passant au-dessus de la rivière Rideau à la hauteur de Kemptville.

Presque tous les principaux pipelines ont subi des fuites à un moment donné. En Alberta seulement, il y a plus de 700 déversements annuellement et le nombre de déversements signalés ne cesse d’augmenter. Le désastre à Lac-Mégantic nous rappelle que c’est très dangereux de transporter du pétrole à travers ou à proximité des quartiers résidentiels ou d’écosystèmes sensibles.

Bien que les compagnies pétrolières affirment que les pipelines sont plus sécuritaires que le train, l’oléoduc Énergie Est pourrait augmenter la quantité de produits chimiques toxiques transportés par train, puisque de grandes quantités d’hydrocarbures hautement volatiles devront être expédiées en Alberta. Ces  « diluants » seraient nécessaires pour liquéfier le bitume lourd adéquatement pour qu’il puisse être acheminé par l’oléoduc.

Énergie Est serait le plus grand oléoduc en Amérique du Nord. Il permettrait d’augmenter la production des sables bitumineux de 50% , ce qui équivaut à ajouter 7 millions de voitures sur les routes du Canada. Une telle expansion anéantirait effectivement les réductions de gaz à effet de serre résultant de la fermeture des centrales électriques au charbon de l’Ontario.

Interrogez les candidats

L’oléoduc Énergie Est est une question municipale. Écologie Ottawa aimerait que tous les candidats s’opposent fortement à ce projet, et que si élus, de s’assurer que la ville fasse une évaluation des risques et parle franchement lors des commissions fédérales d’examens. Questionnez votre candidat au sujet de l’oléoduc.

Au cours d’un sondage général avant l’élection municipale d’octobre, Écologie Ottawa a posé les trois questions suivantes aux candidats à la mairie et au conseil municipal pour connaître leur position sur le projet d’oléoduc Énergie Est :

  1. Pensez-vous que la Ville d’Ottawa devrait mener une évaluation approfondie et indépendante des risques et des coûts que pose l’oléoduc Énergie Est pour la santé des collectivités et de l’eau d’Ottawa?
  2. Est-ce que vous vous opposeriez au projet d’oléoduc Énergie Est, s’il s’avèrait que l’oléoduc menacerait la santé de l’eau, du climat et des collectivités d’Ottawa?
  3. Est-ce que la ville d’Ottawa devrait intervenir lors de l’examen du projet d’oléoduc Énergie Est par l’Office national de l’énergie pour s’assurer que les intérêts des citoyens d’Ottawa sont bien représentés?

Les réponses des candidats à ces questions seront affichées sur ce site internet en octobre.

Catégories : 613 Sans bitume

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Rétroliens/Pings

  1. Les élections municipales d’Ottawa 2014 | Écologie Ottawa - septembre 15, 2014

    […] L’arrêt de l’oléoduc Énergie Est […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :