Des hivers plus chauds mettent à risque notre identité sportive

Charles Hodgson espère que ses enfants et ses petits-enfants pourront continuer à pratiquer le ski de fond dans le parc de la Gatineau dans les années à venir, mais un nouveau rapport de l’Université de Waterloo suggère que la température sera peut-être trop élevée pour pratiquer ce sport dans la capitale nationale.

Selon le rapport, on s’attend à ce que les températures hivernales à Ottawa soient plus élevées de 8,5 degrés d’ici 2050 et de 12,5 degrés d’ici 2080, créant un niveau d’incertitude quant à la possibilité de s’adonner à des sports d’hiver.

‘’Je ne skierai plus à ce moment-là, mais mes enfants et peut-être mes petits-enfants y seront, et j’aimerais penser qu’ils pourront skier. Cependant, j’en doute‘’ dit Charles Hodgson, membre du comité directeur d’Écologie Ottawa.

« Un des plus gros risques pour le parc est le changement climatique, parce que les espèces d’animaux qui y résident se déplaceront. »

Hodgson défend le parc de la Gatineau depuis plusieurs années, et dirige Guide Gatineau, un site web qui traite de nouvelles qui touchent le parc.

Il animera une discussion entre experts ce mercredi, intitulé ‘’The Future of Snow and Skiing in a Warming World‘’. Le groupe d’experts comprend des athlètes olympiques, des propriétaires de centres de ski, des gestionnaires de parcs et un scientifique spécialisé en questions environnementales. Ils exploreront comment notre identité sportive évolue.

Selon M. Hodgson, ‘’Nous nous leurrons si nous croyons que nous avons la même identité sportive que nos parents et nos grands-parents avaient.

Nous pouvons évidemment changer notre identité sportive et les gens s’adapteront, mais il y aura des conséquences assez importantes et elles seront  encore plus graves ailleurs dans le monde.  ‘’

Le groupe d’experts comprend Sara Renner, médaillée d’argent en ski de fond aux olympiques, et le champion en slalom, Patrick Figgs, le propriétaire de Camp Fortune, Bob Sudermann et le scientifique spécialiste en l’environnement des montagnes, le Dr. Stephen Gruber.

La discussion se tiendra au Musé de l’aviation et de l’espace du Canada de 19 h 30 à 21 h.

Traduit de l’anglais, article rédigé par: Trevor Greenway, Metro Ottawa, 3 février 2014 (voir texte original

 

Catégories : Changement climatique

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :