Événement gratuit – qu’arrivera-t’il à la neige et au ski avec le réchauffement climatique?

Vous  êtes invité(e) à une soirée stimulante en compagnie d’athlètes olympiques, des spécialistes de la neige et des professionnels du ski en route vers les olympiques,  le marathon canadien de ski et le Gatineau Loppet.  Écologie Ottawa organise cette table ronde gratuite intitulée : “Qu’arrivera t’il à la neige et au ski avec le réchauffement climatique?

La discussion se tiendra en anglais mais lors de la période de question qui suivra, les questions en français seront les bienvenues.

Quand – Mercredi 5 février 2014 de 19 h 30 à 21 h
OÙ – Musée des sciences et de la technologie du Canada, 1867 boul Saint Laurent
Veuillez vous inscrire à  www.ecoott.ca/futureski

Sara Renner & Thomas Grandi

Sara Renner & Thomas Grandi

Vous entendrez Sara Renner, qui a participé quatre fois aux olympiques et qui a remporté une médaille d’argent en 2006. Sara milite depuis très longtemps contre les changements climatiques et avec son époux, Thomas Grandi a mené les membres de l’équipe canadienne de ski alpin et de cross country à devenir carboneutre sous la bannière « Play it Cool »
Lors de sa course où elle a remporté la médaille d’argent, vous vous souviendrez qu’une autre concurrente avait marché sur son bâton de ski et l’avait brisé. Puis, l’entraîneur de l’équipe norvégienne lui avait passé un autre bâton en pleine course. Visa a produit des annonces publicitaires basées sur ce geste d’esprit sportif, que vous pouvez visionner ici.

Pour maintenir nos objectifs de faible émission de carbone, Sara se joindra à nous par liaison télévisuelle et par notfly de Canmore, Alberta lors de cette rencontre de 90 minutes.

Patrick Biggs, un autre athlète olympique et champion canadien de slalom en 2004/05 et le président actuel du club de ski de Camp Fortune,  participera aussi à la table ronde. Patrick se rappelle pourquoi il s’est impliqué dans le mouvement « Play it Cool » :

Nous nous entraînons beaucoup sur les glaciers. Je suis resté quelque peu choqué de voir à quelle vitesse la neige peut fondre. Nous nous rendions aux mêmes glaciers pour skier et à chaque année, nous remarquions qu’il y avait de moins en moins de neige. Il n’y a pas de canon à neige sur les glaciers; c’est un glacier, ce n’est pas nécessaire. Mais de nos jours, l’équipement à fabriquer la neige est présent et c’est la seule chose qui permet à certains de ces centres de villégiature de rester ouverts.

Veuillez vous inscrire à  www.ecoott.ca/futureski

Selon des rapports tels que l’étude sur les bassins hydrologiques de la Ville d’Ottawa, les hivers ottaviens sont en moyenne 2°C plus chaud qu’il y a 100 ans. Ce document démontre aussi que les chutes de neige ont baissé de plus d’½  mètre par hiver comparativement au siècle dernier.

Dr. Stephan Gruber, un expert scientifique des environnements montagneux et en pergélisol à l’Université Carleton, participera aussi à la discussion pour nous éclairer sur le contexte factuel des changements de nos hivers.

Le calibre olympique se poursuivra avec le panéliste Dirk Van Wijk,  qui était chef du damage aux Olympiques d’hiver de Vancouver en 2010. Van Wijk affirme :

La réalité est que lorsque mes enfants auront mon âge, les chances qu’ils pourront skier dans le parc de la Gatineau et dans la région d’Ottawa, seront très minimes.

Pour quelqu’un de si impliqué dans le ski local, il y a dix ans, lui et sa femme Claudia ont acheté le terrain où se trouve aujourd’hui le club de ski Nakkertok, le plus important club de cross country du Canada, cela fait mal.  En y pensant bien, cela nous touche très fortement!

Le parc de la Gatineau est une destination de choix pour le ski à Ottawa. Renée Bellehumeur,  gestionnaire principale, Services aux visiteurs et opérations pour le parc, se joindra à Dirk pour discuter des défis auxquels la CCN doit faire face et anticiper sur les façons de procéder pour maintenir la meilleure qualité possible des sentiers cross country. Pour parler au nom des skieurs alpins, Bob Suderman participera aussi en tant que membre de la table ronde; copropriétaire du Camp Fortune et propriétaire du Mont Ste Marie, Bob est très bien placé pour nous aider à comprendre comment gérer les pentes de ski en tenant compte du changement climatique.

Il y aura amplement de temps pour poser des questions et des prix de présence seront tirés.

Quand – Mercredi 5 février 2014 de 19 h 30 à 21 h
OÙ – Musée des sciences et de la technologie du Canada, 1867 boul Saint Laurent

Veuillez vous inscrire à  www.ecoott.ca/futureski

En espérant vous y voir,

Graham Saul
Directeur administratif

Écologie Ottawa

Notez que le stationnement du musée coûte 3 $pour toute la soirée, alors apportez vos huards ou prenez l’autobus 86 ou 114 d’OC Transpo.

Catégories : Changement climatique

Auteur :Ecology Ottawa

Volunteer driven local group dedicated to making Ottawa the green capital of Canada

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s