Le financement par le musée pour les sables bitumineux pollue l’exposition de neige, a noté une personne de neige

 Des personnes de neige sont dans le processus de s’éloigner du financement controversé du Musée de la civilisation de l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP). Ce matin une personne de neige a protesté contre l’entente de financement avec une pancarte intitulé « l’ACPP pollue la neige ».

Le Conseil des canadiens, Écologie Ottawa, et l’Institut Polaris ont organisé l’exposition pour soulever des préoccupations au sujet de la contribution de 1 million de dollars au musée par l’ACPP, et distribuait des dépliants aux des visiteurs du musée. Ces organimes soutiennent que bien que l’ACPP comprend les producteurs de sables bitumineux qui polluent la neige, l’air et les cours d’eau en Alberta, le parrainage d’entreprise plus élevé pose le risque de polluer les institutions culturelles précieuses comme le Musée canadien des civilisations.

« Nous sommes concernés que l’Association canadienne des producteurs pétroliers et leurs membres prennent davantage de ce parrainage pour laver-blanc leur projets de sables bitumineux salles », a dit Ben Powless, un organisateur communautaire avec Écologie Ottawa. « Ici à Ottawa nous sommes contre l’oléoduc Énergie Est de TransCanada, qui menace nos cours d’eau et notre santé de la même façon que l’ACPP et d’autres activités impactent les communautés en Alberta ».

Un membre de l’ACPP, L’Impériale, a été dans les manchettes en 2011 lorsque des documents ont révéler qu’ils avaient fait des demandes pour changer le contenu de l’exposition de l’énergie au Musée des sciences et de la technologie du Canada car ils croyaient que l’exposition traitait l’industrie de façon négative.

« Les producteurs des sables bitumineux cherchent de manière désespérée la licence sociale que les partenariats avec des institutions culturelles prestigieuses peuvent leur apporter », a dit Andrea Harden-Donahue, militante de l’énergie et de la justice climatique avec le Conseil des canadiens. « Le bonhomme d’hiver est un rappel amical que l’argent ne peut pas éliminer la destruction engendrée par les membres de l’ACPP ».

Le Musée des civilisations est situé sur les rives de la rivière des Outaouais, une section de l’écosystème de la rivière Rideau qui est menacé par l’oléoduc Énergie Est de TransCanada.

Photo par Dylan Penner. Pour plus de photos s’il vous plaît visiter http://www.flickr.com/photos/councilofcanadians/with/11239234545

English270

Catégories : 613 Sans bitume

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :