Des groupes réclament une politique de rues conviviales alors que le maire s’apprête à livrer un discours sur les transports

Des organismes représentant plus de 100 000 ottaviens et ottaviennes émettent une lettre ouverte à l’intention du conseil municipal

OTTAWA, 7 octobre 2013 / – Alors que le maire Jim Watson s’apprête à livrer un discours important mercredi matin sur l’avenir des transports dans la capitale nationale, des organismes représentant plus de 100 000 résidents et résidentes d’Ottawa lui ont fait parvenir une lettre, à lui ainsi qu’aux autres membres du conseil municipal aujourd’hui, les exhortant à adopter une politique rigoureuse de rues conviviales et de s’assurer qu’elle soit incorporée dans le nouveau plan officiel et le nouveau plan directeur des transports, qui seront finalisés cet automne.

Les groupes ont écrit et émis la lettre dans l’espoir que l’engagement envers la politique de rues conviviales sera inclus dans le discours du maire, mercredi.

« Les rues conviviales sont un élément important dans la solution de la crise actuelle d’inactivité” a déclaré Mark Tremblay, directeur de Healthy Active Living and Obesity Research, du Centre hospitalier des enfants de l’est de l’Ontario. “De jolies rues accessibles et attrayantes adaptées aux besoins des piétons et des cyclistes sont un pas important dans la bonne direction. Les ottaviens et ottaviennes, ainsi que la capitale nationale, en bénéficieront grandement si nos représentants élus adoptent une politique rigoureuse de rues conviviales très bientôt.”

“C’est de tout coeur que nous appuyons l’adoption d’une politique de rues conviviales à Ottawa, » a affirmé Micheline Turnau, spécialiste en promotion de la santé, Fondation des maladies du coeur de l’Ontario. « À toutes les sept minutes, quelqu’un au Canada meurt d’une maladie cardiovasculaire et non seulement l’activité physique contribue à prévenir ces maladies, mais peut également ajouter 4 années de qualité de vie.”

Les groupes ayant signé la lettre ouverte en faveur de l’adoption par le conseil municipal d’une politique de rues conviviales comprennent entre autres,10 associations communautaires d’Ottawa, le Conseil de planification sociale d’Ottawa, le Conseil du travail d’Ottawa et du district, la Fondation du coeur et de l’avc, des associations des étudiants et étudiantes de premier cycle et diplômés de l’Université Carleton, l’Université  d’Ottawa et de l’Université Saint Paul, ainsi que des centres de ressources et de santé communautaire, des organismes de cyclistes, de piétons et environnementaux.

“Le soutien communautaire en faveur d’une politique rigoureuse de rues conviviales augmente,” de dire  Trevor Haché, d’Écologie Ottawa. “Aucune autre politique préliminaire à l’étude par la Ville dans le cadre du nouveau plan officiel et du nouveau plan directeur des transports n’a reçu autant d’appui. Le conseil municipal doit s’assurer que la politique comprenne les 10 éléments clés d’une politique globale de rues conviviales, pour que tous les bénéfices en matière d’environnement, de santé publique et financiers soient atteints.”

“Nous savons que de plus en plus, notre collectivité veut marcher, aller en vélo et utiliser le transport en commun pour ses déplacements tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de Vanier,” selon Mike Bulthuis, président de l’association communautaire de Vanier. “Ça se voit dans le niveau de militantisme en faveur des ces moyens de transport alternatifs. Mais ces options doivent être sécuritaires et efficaces; une politique de rues conviviales offre un outil important pour que cela devienne réalité et les avantages sont variés. Nous savons que notre quartier offre d’excellents services et lorsque la marche, le cyclisme et le transport en commun est plus accessible, il est plus probable que nous nous en servirons. Cela crée un potentiel de développement économique, ce qui fait qu’une approche de rues conviviales est un autre outil pour favoriser un quartier complet.”

“Ottawa a besoin de rues conviviales, où un accès sécuritaire et confortable pour les piétons, les cyclistes et les usagers du transport en commun de tout âge et de toute capacité, n’est pas une arrière-pensée, mais bien une fonctionnalité intégrale du processus de planification lors de la construction, l’amélioration et l’entretien de toutes les routes,” a affirmé Graham Saul, directeur administratif d’Écologie Ottawa. “Nous implorons le maire Jim Watson et tous les autres membres du conseil municipal d’appuyer l’adoption et l’application d’une politique globale du rues conviviales dans tous les documents à l’étude.  Cette politique devrait être appliquée à l’ensemble de la zone urbaine pour que les résidents et résidentes de la zone urbaine aussi bien que ceux et celles des banlieues et des villages, peuvent tous et toutes bénéficier des rues conviviales.”

La lettre ouverte peut être téléchargée sur le site web d’Écologie Ottawa et a été envoyée par courriel au maire et aux conseillers et conseillères ce matin; elle est aussi disponible au lien suivant :

Lettre au conseil municipal

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Trevor Haché
Coordonnateur des politiques, Écologie Ottawa
Cellulaire : 613-789-0604
Bureau : 613-860-5353
trevor.hache@ecologyottawa.ca

Graham Saul
Directeur administratif, Écologie Ottawa
Cellulaire : 613-710-2819
Bureau : 613-860-5353
graham.saul@ecologyottawa.ca

Catégories : Communiqués de presse

Follow

Abonnez-vous à nos flux RSS et profils de réseaux sociaux pour recevoir des mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :